Tous les articles

Transgabonais : Meridiam, nouveau venu dans le capital de Setrag.

Dans le cadre du renforcement du Plan de remise à niveau (PRN) de la voie ferrée, la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) a officiellement concédé, le 8 septembre 2021, 40% des parts de son capital à la société dite à mission Meridiam. L’exploitant du chemin de fer a également concédé 9% à l’État gabonais. La Compagnie de l’Ogooué (Comilog) conserve néanmoins sa place d’actionnaire majoritaire avec 51%.

Transgabonais : Meridiam, nouveau venu  dans le capital de Setrag.

La Maison du Commerçant : De jeunes Gabonais réclament la nationalisation de sa gestion.

Profitant de la visite du président de la République, Ali BONGO ONDIMBA au marché Mont-Bouet en 2016, les commerçants avaient formulé le vœu de la mise en place d’une « Maison du Commerçant ». Quelques jours après son inauguration plus de quatre ans plus tard, cette structure a été le théâtre de manifestation des jeunes commerçants gabonais qui revendiquent la nationalisation de sa gestion.

La Maison du  Commerçant : De jeunes Gabonais  réclament la nationalisation  de sa gestion.

Banque : Paiements par GAB et TPE à l’international : UBA bloque tout !

L’agence de notation financière internationale Fitch Ratings a annoncé, mardi 24 août 2021, qu’elle relevait la note souveraine du Gabon, entre autres, à cause de l’amélioration de la gestion des finances publiques et du nouveau plan d’aide accordé par le Fonds Monétaire International (FMI) qui laissent entrevoir une certaine stabilité de l’économie du pays appelée à se transformer selon les ambitions des autorités.

Banque : Paiements par GAB et TPE à l’international : UBA bloque tout !

Gestion des finances publiques : La note souveraine du Gabon relevée.

L’agence de notation financière internationale Fitch Ratings a annoncé, mardi 24 août 2021, qu’elle relevait la note souveraine du Gabon, entre autres, à cause de l’amélioration de la gestion des finances publiques et du nouveau plan d’aide accordé par le Fonds Monétaire International (FMI) qui laissent entrevoir une certaine stabilité de l’économie du pays appelée à se transformer selon les ambitions des autorités.

Gestion des finances  publiques : La note souveraine du Gabon relevée.

CAJ : La SCG-Ré donne sa chance à 5 jeunes gabonais.

Représentée par son Administrateur-Directeur Général, Dr Andrew GWODOG, la Société Commerciale Gabonaise de Réassurance (SCG-Ré) a signé, jeudi 19 août 2021, un contrat-cadre de partenariat avec le Fonds d’Aide à l’Insertion et à la Réinsertion Professionnelle (FIRP) représentée par son secrétaire exécutif, Hans Landry IVALA, par ailleurs directeur général de l’Office National de l’Emploi (ONE). Cinq jeunes compatriotes bénéficient depuis cette signature d’un stage au sein de la structure.

CAJ : La SCG-Ré donne sa chance à 5 jeunes gabonais.

Port-Gentil : Une partie de la façade maritime bientôt cédée à la mairie.

C’est la conclusion de la rencontre qui s’est tenue, le 6 août 2021, entre le directeur régional de l’Office des Ports et Rades du Gabon (OPRAG) et le président du bureau du Conseil municipal de la ville de Port-Gentil. La démarche impulsée par la direction générale de l’OPRAG vise la mise en application des instructions des plus hautes autorités du pays en matière de gestion portuaire

Port-Gentil : Une partie de la façade maritime bientôt cédée à la mairie.

ENOROMI MAGAZINE, LA FÊTE FUT BELLE.

Video Caption: 1 AN!, ça se fête!!
Video Duration: 06 : 26

Le 16 mars 2019, la salle des banquets du Nomad Hôtel a servi de cadre pour le Gala anniversaire de votre mensuel, Enoromi Magazine. « 1 an, ça se fête ! » La fête fut effectivement très belle avec la présence de nombreux invités et les prestations des artistes Serge Abessole, Queen Koumb, Alda, Nicole Amogho, Shan’l, Créol, Styve et Latchow, Manitou et sa famille, Yaya Vich. L’artiste international, Hiro fut la grande attraction de cette célébration animée par Serge Abessole. On vous laisse apprécier les moments phares du premier anniversaire de votre magazine en images.

ENOROMI MAGAZINE, LA FÊTE FUT BELLE.

Autonomisation des jeunes : L’heure du bilan !

Plus d’un an après le lancement effectif du projet baptisé « Cap sur l’autonomisation des jeunes », Junior Achievement Gabon (JA Gabon) a rendu sa copie en mai 2021. Le bilan de l’ONG fait état de plus de 2000 jeunes impactés par ce projet qui ambitionne d’insérer économiquement 16 000 jeunes dans le pays, âgés entre 16 et 35 ans.

Autonomisation des jeunes : L’heure du bilan !

L’envole solo d’Arielle T.

Arielle T volera désormais de ses propres ailes. L’annonce a été faite le 1er mars à la faveur d’un point de presse. L’artiste quitte le label Direct prod pour s’autoproduire. La raison du divorce : la structure de production musicale n’est pas parvenue à satisfaire ses besoins artistiques.

L’envole solo d’Arielle T.

Coopération : Le Gabon toque à la porte du Commonwealth.

En mai 2021, le président de la République a confirmé la volonté du Gabon d’adhérer au Commonwealth. Et à l’occasion de la reprise de ses visites de travail à l’international, en mai 2021, à Londres (Royaume-Uni), Ali BONGO ONDIMBA a discuté en tête-à-tête avec la Secrétaire générale de cette organisation intergouvernementale, avant le sommet de Kigali, au Rwanda, au cours duquel la candidature de son pays sera acceptée ou rejetée

Coopération : Le Gabon toque à la porte du Commonwealth.

DÉCLARATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE, Vers un grand chamboulement ?

<pApprouvée par la majorité des députés (116 sur 133), le mardi 26 février dernier, la déclaration de politique générale du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale annonce de grands changements dans des secteurs aussi variés que la santé, l’éducation, la formation, l’emploi et l’infrastructure. L’objectif étant de rationaliser les dépenses publiques, mais surtout de répondre aux nombreuses préoccupations des Gabonais. Quelques-unes des réformes «indispensables et incontournables» annoncées.

DÉCLARATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE, Vers un grand chamboulement ?

Enseignement supérieur : Plus de 4,7 milliards de FCFA pour rénover l’UOB.

Après plusieurs mois d’arrêt, le chantier lié à la réfection des infrastructures au sein de l’Université Omar Bongo (UOB) a repris et les travaux sont en voie de finition, selon le constat fait sur place, le vendredi 21 mai 2021, par Noureddin BONGO VALENTIN, le Coordinateur général des affaires présidentielles. Les autorités, qui indiquent que ce chantier fait partie d’un plan de réhabilitation de plusieurs structures dans le domaine de l’éducation à travers le pays, précisent que ce sont plus de 4,7 milliards de francs CFA qui ont été investis pour redonner son lustre d’antan à la première université du Gabon.

Enseignement supérieur : Plus de 4,7 milliards de FCFA pour rénover l’UOB.

Les gouverneurs à l’école de l’ANPI-Gabon et du BCPSGE.

Video Caption: What mixed equal parts
Video Duration: 01 : 36

Du 15 au 17 janvier dernier, l’Agence nationale de promotion des investissements du Gabon (ANPI-Gabon) en collaboration avec le Bureau de coordination du Plan stratégique Gabon émergent (BCPSGE), a organisé un séminaire introductif des études de compétitivité filières. Les gouverneurs ont été formés à cet effet pour leur meilleure implication dans le développement des chaines de valeur.

Les gouverneurs à l’école de l’ANPI-Gabon et du BCPSGE.

Marchés publics : La DGMP impose l’attestation de la CNAMGS aux soumissionnaires.

A côté de celles liées à une meilleure gestion des finances publiques, à la lutte contre la corruption et à la limitation du nombre d’« éléphants blancs », les réformes lancées ces dernières années en vue d’assainir l’attribution des marchés publics, le travail au noir ou la dissimulation des travailleurs fait partie des cibles des autorités gabonaises, en témoigne le communiqué conjoint de la Direction générale des marchés publics (DGMP) et de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) adressé en début mai 2021 aux potentiels futurs soumissionnaires aux marchés publics en République gabonaise.

Marchés publics : La DGMP impose l’attestation de la CNAMGS aux soumissionnaires.

Office pharmaceutique national : Le FGIS confirme ses ambitions de réforme.

Un an après que le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) a montré son intérêt pour la reprise de l’Office pharmaceutique national au sujet duquel le gouvernement, par l’entremise du ministère de la Santé, envisageait une profonde réforme, le Conseil des ministres a adopté, le 29 avril 2021, le projet de décret approuvant les statuts de l’OPN. Le gestionnaire exclusif Fonds souverain de la République gabonaise annonce qu’il injectera 5 milliards de FCFA dans au cours des 5 prochaines années pour l’aboutissement de cette réforme.

Office pharmaceutique national : Le FGIS confirme ses ambitions de réforme.

Bourses d’études : une nouvelle réforme annoncée.

Deux ans après la précédente, une nouvelle réforme du système d’attribution des bourses d’études a été annoncée par les autorités gabonaises qui ont adopté en Conseil des ministres, le 29 avril 2021, un projet de décret fixant les nouveaux régimes de bourse d’études dans le pays.

Bourses d’études : une nouvelle réforme annoncée.

Coopération commerciale : La Chine, premier partenaire du Gabon en 2020.

Grâce à sa stratégie d’intensification des échanges commerciaux avec notre pays, la République populaire de Chine est apparue ces quatre dernières années comme un des partenaires les plus rentables du Gabon. Depuis 2009, le pays de Xi JINPING n’a pas cessé de cumuler les bons points auprès des autorités gabonaises au point que depuis 2017 il est à la première place des pays avec lesquels la coopération commerciale est la plus rentable.

Coopération commerciale : La Chine, premier partenaire du Gabon en 2020.

OPRAG : L’autorité portuaire s’engage contre la Covid-19.

Dans un contexte sanitaire particulier et faisant suite aux recommandations du chef de l’État SE Ali BONGO ONDIMBA, plusieurs entreprises citoyennes à l’instar de l’Office des Ports et Rades du Gabon (OPRAG) se sont engagées à lutter contre la propagation de l’épidémie de la Covid-19.

OPRAG : L’autorité portuaire s’engage contre la Covid-19.

Économie : Notation du Gabon par Fitch Ratings. Non, le Gabon n’est pas en faillite !

Dans le communiqué ci-après publié in extenso, le ministère de l’Economie et de la Relance revient sur le maintien de la note « CCC » attribuée au Gabon par l’agence Fitch Ratings. Si cette notation souveraine est consécutive à la dégradation des équilibres des finances publiques, le gouvernement assure qu’il ne s’agit nullement de signifier que le pays est au bord de la faillite. Lecture.

Économie : Notation du Gabon par Fitch Ratings. Non, le Gabon n’est pas en faillite !

Commerce électronique : Le Gabon en tête de l’Index mondial en Afrique centrale.

L’indice 2020 de la Conférence des Nations unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) sur le commerce électronique entre entreprises et consommateurs classe le Gabon au rang de premier pays en Afrique centrale, et 13e sur l’ensemble du continent. Une position qui tient de l’accroissement de plus de 62% de la part des utilisateurs d’Internet en 2020.

Commerce électronique : Le Gabon en tête de l’Index mondial en Afrique centrale.

Baie des Rois : L’État s’engage à y réinvestir d’ici à 2025.

Le chantier de la « Baie des Rois », ancien projet de la Marina de Libreville, est l’objet de critiques diverses depuis 1997, date de son lancement par le Président Omar BONGO ONDIMBA. Le projet n’en nourrit pas moins l’ambition de doter Libreville d’un front maritime qui transformerait la capitale gabonaise en une plateforme économique et touristique. Relancé en 2013 par le Président Ali BONGO ONDIMBA sous la bannière du « Champ Triomphal Port-Môle » et confié à l’ANGTI (dissoute entre-temps), le chantier a connu un ralentissement dès 2015 en raison de la chute des cours mondiaux du pétrole. En 2021, le gouvernement promet de le relancer à minima.

Baie des Rois : L’État s’engage à y réinvestir d’ici à 2025.

Sport : L’ONDSC réhabilite les plateaux sportifs de l’UOB.

À la suite de ceux du PK7, à Libreville, en septembre 2020, l’Office national de développement de sport et de la culture (ONDSC), bras séculier du gouvernement dans le domaine, a réhabilité et livré en janvier les plateaux sportifs de l’Université Omar Bongo (UOB), matérialisant ainsi la promesse des autorités gabonaises faite il y a quelques années aux étudiants du premier établissement d’enseignement supérieur du pays.

Sport : L’ONDSC réhabilite les plateaux sportifs de l’UOB.

Gabon : La légalisation du mariage coutumier en bonne voie.

Elle faisait déjà l’unanimité, lors de sa présentation il y a quelques mois. La proposition de loi du sénateur Ernest Ndassiguikoula portant reconnaissance légale et fixant le régime juridique du mariage coutumier en République gabonaise est en bonne voie. À la suite du Sénat, l’Assemblée nationale l’a adopté en décembre 2020. Un processus qui devrait très bientôt mettre fin à un bon nombre d’injustices, dont les veuves sont particulièrement victimes.

Gabon : La légalisation du mariage coutumier en bonne voie.

Tourisme Quel potentiel pour quelle politique ?

« Positionner le Gabon comme une destination de référence en matière de tourisme durable », telle est l’ambition affichée dès 2010 par les autorités gabonaises, qui l’avaient par ailleurs inscrite parmi les 21 objectifs stratégiques à atteindre pour faire du Gabon un pays émergent à l’horizon 2025. Est-on sur le point d’y parvenir ? Rien n’est moins sûr. D’autant que, confronté à des difficultés diverses, le secteur peine à prendre son essor. Pourtant, à l’instar d’autres pays du continent, le Gabon regorge d’un important potentiel, dont la gestion devrait connaître des améliorations dans les mois qui viennent, notamment après la nomination d’une ministre dédiée exclusivement au Tourisme et l’apport des structures privées du domaine..

Tourisme Quel potentiel pour quelle politique ?

Intégration : La ZLECAF en vigueur depuis le 1er janvier.

La Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) a levé 3,8 milliards d’euro lors de la rencontre hybride (présentielle et virtuelle) auprès des partenaires bilatéraux, traditionnels et émergents du public et du privé. Cette enveloppe doit permettre le financement de onze projets intégrateurs devant intensifier le développement de cette sous – région du continent.

Intégration : La ZLECAF en vigueur depuis le 1er janvier.

Les 13 parcs nationaux du Gabon, un potentiel non négligeable.

L’annonce de la création de 13 parcs nationaux au Gabon a été faite par Omar Bongo Ondimba, le 4 septembre 2002, lors du sommet de la Terre de Johannesburg, en Afrique du Sud. À l’époque, le défunt président avait souhaité répondre à deux principales préoccupations: la préservation de la nature et de sa biodiversité, et la création d’une nouvelle source de diversification de l’économie gabonaise. 17 ans après, ces sites existent toujours et pourraient constituer un attrait important en matière d’écotourisme.

Les 13 parcs nationaux du Gabon, un potentiel non négligeable.

Mme Marie Rosine Itsana au pied du mur

« Avec une promotion quasi inexistante et l’absence d’un dispositif de commercialisation de la destination tant sur les moyens traditionnels (opérateurs, agences de voyages) que sur les moyens innovants (internet), le Gabon n’a pas de visibilité sur les marchés internationaux. Ainsi, les formidables atouts du Gabon en matière de tourisme sont inconnus des marchés et ne vont guère aujourd’hui au-delà de la sympathie dans quelques cercles d’initiés pour ce ‘‘paradis terrestre’’ »

Mme Marie Rosine Itsana au pied du mur

Collectivités locales : Eugène MBA, nouveau maire de la commune de Libreville.

Banquier, Eugène MBA a été élu, le 29 décembre 2020 au cours d’une session extraordinaire du conseil municipal, maire de la Commune de Libreville. Seul candidat en lice, ce cadre du Parti démocratique gabonais (PDG) remplace à l’Hôtel de Ville de la capitale gabonaise Serge William AKASSAGA OKINDA qui assurait l’intérim après la destitution de Léandre NZUE en septembre 2020.

Collectivités locales : Eugène MBA, nouveau maire de la commune de Libreville.

Tansport : OPRAG, l’innovation numérique au cœur des enjeux portuaires

Le monde des services portuaires est constitué d’une multitude d’activités dont chacune dispose de son propre système d’informations. L’enjeu pour les opérateurs économiques de ce milieu consiste, en tenant compte de cette hétérogénéité des services, à fluidifier le transfert des marchandises dans les délais les plus rapides.

Tansport : OPRAG, l’innovation numérique au cœur des enjeux portuaires

Football : Les Panthères à Banjul, chronique d’un mauvais accueil annoncé.

Il aurait fallu un miracle pour que le tapis rouge soit déroulé aux Panthères, l’équipe de football du Gabon, lors de leur arrivée à Banjul, en Gambie, le 15 novembre 2020. À demimots, la foudre était promise aux Gabonais. La faute à une suspicion de falsification du test Covid-19 du joueur gambien Sulayman Marreh, qui a été testé positif au Sars-Cov-2 avant le match aller au Gabon. Les réseaux sociaux gambiens et même certaines voix autorisées se sont ainsi enflammés, accusant le Gabon d’avoir manoeuvré pour empêcher leur joueur de participer à la rencontre perdue 2 buts à 1 par les Scorpions à Franceville. Le calvaire vécu par les Gabonais dans la capitale gambienne s’est apparenté à une forme de vengeance visant particulièrement le capitaine des Panthères.

Football : Les Panthères à Banjul, chronique d’un mauvais accueil annoncé.

Réformes en Cemac : Le PREF confronté à la guerre en Ukraine

Plusieurs semaines après le début de l’offensive russe en Ukraine, le comité de pilotage du Programme des réformes économiques et financières de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Pref-Cemac) s’est réuni le 14 avril 2022 à Douala, au Cameroun, dans le cadre de ses travaux habituels, mais le conflit, le plus important en Europe, s’est imposé lors des échanges en raison de son impact dans l’aboutissement des réformes urgentes auxquelles se sont engagés les États membres.

Réformes en Cemac : Le PREF confronté à la  guerre en Ukraine

Indice Mo Ibrahim : Le Gabon classé 29e sur 54 pays

Attendue chaque année, l’indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique (IIAG), a donné ses résultats en début du mois de novembre, pour l’édition 2020. S’il est noté que la performance de la gouvernance en Afrique a diminué pour la première fois en une décennie, il est tout aussi souligné qu’au cours de la même décennie, la performance globale de la gouvernance a légèrement progressé. Dans le classement, le Gabon occupe globalement, le 29e rang sur 54 pays, et se positionne au premier rang en zone CEMAC.

Indice Mo Ibrahim : Le Gabon classé 29e sur 54 pays

Sécurité de l’eau : Le Gabon 3e sur 54 pays en Afrique

L’Institut universitaire des Nations Unies pour l’eau, l’environnement et la santé (UNU-INWEH) dans son rapport intitulé « Water security in Africa », classe le Gabon à la troisième place des pays africains où l’approvisionnement en eau est le mieux sécurisé. Le Gabon occupe cette place derrière le Botswana et l’Égypte avec un score de 68/100. Un résultat à mettre à l’actif du gouvernement pour les efforts consentis dans l’amélioration de l’approvisionnement en eau ces dernières années.

Sécurité de l’eau : Le Gabon 3e sur 54 pays en Afrique

3,8 milliards d’Euro pour la Table ronde de la CEMAC à Paris.

La Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) a levé 3,8 milliards d’euro lors de la rencontre hybride (présentielle et virtuelle) auprès des partenaires bilatéraux, traditionnels et émergents du public et du privé. Cette enveloppe doit permettre le financement de onze projets intégrateurs devant intensifier le développement de cette sous – région du continent.

3,8 milliards d’Euro pour la Table ronde de la CEMAC à Paris.

Tourisme durable : Le projet Samba’a Gabon décroche le NEC 2022 à Paris

Deux étudiants gabonais de l’Institut de recherches et d’études supérieures du tourisme de l’Université Paris 1 PanthéonSorbonne, sont lauréats de la deuxième édition du New Explorer Challenge (NEC) à Paris. Ils remportent ce prix grâce à leur projet intitulé Samba’a Gabon, une immersion de 15 jours dans le Gabon profond. En remportant cette finale, les deux porteurs de projet gagnent un voyage de repérage dans le but d’étudier la faisabilité de leur projet sur le terrain.

Tourisme durable : Le projet Samba’a Gabon décroche le NEC 2022 à Paris

XVIIIe Sommet des Chefs d’État de la CEEAC : Le Gabon a passé le témoin au Congo.

Libreville, la capitale gabonaise, a abrité le 27 novembre 2020 la 18e session ordinaire du sommet des Chefs d’État et de gouvernement de la Communauté Economique des États de l’Afrique Centrale. Convoquée par Ali BONGO ONDIMBA en sa qualité de président en exercice de la CEEAC, cette rencontre s’est achevée sur le passage des charges assurées durant les cinq dernières années par le Chef de l’État gabonais à son homologue Denis SASSOU N’GUESSO du Congo.

XVIIIe Sommet des Chefs d’État de la CEEAC : Le Gabon a passé le témoin au Congo.

Banque : La CEMAC à nouveau confrontée à la surliquidité.

La construction de la route à péage de contournement « Owendo Bypass » pourrait apporter multiples avantages aux populations et aux opérateurs économiques. Cette nouvelle route reliant le port d’Owendo à la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok, tout en contournant Libreville, permettra un gain de temps et une réduction du coût de consommation de carburant aux usagers.

Banque : La CEMAC à nouveau confrontée à la surliquidité.

Infrastructures : Owendo Bypass, une route pour faciliter les échanges commerciaux entre l’intérieur du pays et le port d’Owendo.

La construction de la route à péage de contournement « Owendo Bypass » pourrait apporter multiples avantages aux populations et aux opérateurs économiques. Cette nouvelle route reliant le port d’Owendo à la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok, tout en contournant Libreville, permettra un gain de temps et une réduction du coût de consommation de carburant aux usagers.

Infrastructures : Owendo Bypass, une route pour faciliter les échanges commerciaux entre l’intérieur du pays et le  port d’Owendo.

Sous-région : La CEMAC était présente au forum Paris Infraweek 2020.

Du 5 au 9 octobre 2020, une forte délégation de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) était présente dans la capitale française pour prendre part au Paris Infraweek. Au cours de cette semaine entièrement dédiée à l’ensemble de la chaîne de valeur mondiale des infrastructures, le président de la Commission de la CEMAC, le Pr Daniel ONA ONDO, et sa suite ont présenté les 12 projets intégrateurs de l’Afrique centrale, en prélude à la rencontre des bailleurs de fonds prévue à Bruxelles du 17 au 19 novembre 2020.

Sous-région : La CEMAC était présente au forum Paris Infraweek 2020.

Société : Victimes de la Covid-19, les propriétaires des débits de boissons recensés par l’État.

Comptant parmi les principales victimes de la pandémie du coronavirus, les propriétaires des débits de boissons de Libreville et de l’intérieur du pays intègrent depuis le 23 octobre, le programme de recensement du gouvernement qui envisage de leur apporter une compensation financière, alors que leur activité reste suspendue dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Société : Victimes de la Covid-19, les propriétaires des débits de boissons recensés par l’État.

Tansport : « Un taxi, un Emploi, un Avenir » : Déjà 10 premiers bénéficiaires

Lancé officiellement en décembre 2021 par le ministère du Commerce, des PME et PMI et l’Office national de l’emploi (ONE) le projet « Un taxi, un Emploi, un Avenir » a déjà permis de faire une première cohorte de 10 bénéficiaires, tous de nationalité gabonaise. Pour les autorités, l’objectif de cette initiative ayant enregistré une centaine de candidatures est de valoriser le métier de chauffeur de taxi, en permettant aux attributaires d’être, à terme, leurs propres patrons.

Tansport : « Un taxi, un  Emploi, un Avenir » : Déjà 10 premiers bénéficiaires

Projets intégrateurs CEMAC : Avancées notables sur 4 chantiers

Moins de deux ans après la Table ronde de Paris à l’occasion de laquelle la CEMAC, sous la présidence de Denis SASSOU N’GUESSO, avait présenté aux bailleurs de fonds internationaux et aux investisseurs privés ses 11 projets visant une meilleure intégration au sein de la sous-région de l’Afrique centrale, le Comité de pilotage du PREF-CEMAC, à travers son comité ad hoc, a annoncé ce mois que 4 de ces projets sont entrés en phase de matérialisation. Brève présentation de ceux-ci.

Énergie solaire : L’émiratie AMEA Power prospecte le marché gabonais

Déjà présente dans plusieurs pays africains à l’instar de la Tunisie, de l’Égypte et du Togo, la société émiratie spécialisée dans le développement de projets d’énergie renouvelable et thermique a commencé à prospecter le marché gabonais où elle envisage de construire à Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, une centrale solaire de 50 mégawatts.

Énergie solaire : L’émiratie AMEA Power prospecte le marché gabonais

Transgabonaise : lancement d’un projet aux multiples attentes.

Longue de près de 800 kilomètres, la future route économique, baptisée « Transgabonaise » reliera Libreville à Franceville et traversera six des neuf provinces que compte le Gabon. Les travaux de cette infrastructure dont la livraison a été annoncée courant 2023 ont été lancés le 25 septembre 2020 au PK 50.

Transgabonaise : lancement d’un projet aux multiples attentes.

Pétrole : Vaalco Energy Inc. : Réussite annoncée sur Etame 8H-ST

Principalement engagée dans l’acquisition, le développement et la production de pétrole brut, Vaalco Energy Inc. a annoncé le 7 février 2022 l’achèvement réussi du puits de développement Etame 8H-ST foré depuis la plate-forme d’Etame, au large du Gabon, permettant ainsi à la société énergétique indépendante texane d’entrevoir des lendemains meilleurs en temps de crise.

Pétrole : Vaalco Energy Inc. : Réussite  annoncée sur Etame 8H-ST

eStartup Challenge : 300 millions de FCFA pour les 10 meilleures entreprises du numérique.

Réservé uniquement, pour cette première édition, aux entrepreneurs des provinces de l’Estuaire, du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Maritime, le concours de plans d’affaires, organisé par le gouvernement gabonais, en partenariat avec la Banque Mondiale, vise à détecter les 10 meilleurs business du secteur numérique. À la clé : une enveloppe de près de 300 millions de francs CFA à partager entre les lauréats.

eStartup Challenge : 300 millions de FCFA pour les 10 meilleures entreprises du numérique.

Réassurances : La SCG-Ré représentée au forum de Kigali.

Organisé en fin novembre 2021 dans la capitale du Rwanda, la 25e édition du Forum de la réassurance africaine de l’Organisation des assurances africaines (OAA) a vu la participation de la Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré), représentée au plus haut niveau à cette rencontre par son Administrateur Directeur Général, Dr Andrew GWODOG.

Réassurances : La SCG-Ré représentée au forum de Kigali.

Gabon Oil Company/Sogara : Retour au format initial.

Le gouvernement a décidé, le 14 août 2020, de limiter le champ d’action de Gabon Oil Company (GOC) avec la suppression de ses filiales Gabon Oil marketing (GOM), Gabon Logistics & Services (GLS) et Gabon Engineering & Construction (GEC). Une décision qui vise à recentrer cette entreprise publique sur son coeur de métier : la gestion des participations de l’État dans le secteur pétrolier. Le projet de fusion avec la Société Gabonaise de Raffinage a également été abandonné.

Gabon Oil Company/Sogara : Retour au format initial.

Total Gabon cède des actifs à Perenco pour près de 350 millions de dollars.

Le groupe pétrolier français Total a annoncé, à la faveur d’un communiqué de presse le 30 juillet 2020, que sa filiale Total Gabon a signé un nouvel accord avec Perenco Oil & Gas Gabon, en vue de céder ses participations dans sept champs offshore, matures non opérés ainsi que ses intérêts et le rôle d’opérateur dans le terminal pétrolier du Cap Lopez dans la province de l’Ogooué-Maritime. Le prix à payer par Perenco se situe donc entre 290 et 350 millions de dollars (entre 175 et 210 milliards de francs CFA), en fonction des prix futurs du Brent. Mais cette transaction reste soumise à l’approbation du gouvernement gabonais..

Total Gabon cède des actifs à Perenco pour près de 350 millions de dollars.

Trois ans de plus pour Alain Bâ Oumar à la tête de la CPG.

Alain Bâ Oumar a été reconduit à la tête de la Confédération patronale du Gabon, le 12 août à Libreville, pour un nouveau mandat. Au cours des trois prochaines années à la tête de la CPG, le manager de 57 ans va notamment poursuivre le chantier du rayonnement de la première organisation patronale du pays, le renforcement de son rôle de groupe d’influence économique auprès des pouvoirs publics et l’amélioration continuelle du climat des affaires.

Trois ans de plus pour Alain Bâ Oumar à la tête de la CPG.

Énergie : Le Gabon veut remplacer le gasoil par le gaz naturel.

Libreville a abrité du 20 au 22 octobre 2021 un sommet sur le pétrole, le gaz et l’énergie. Cette première édition entièrement consacrée à la valorisation des ressources énergétiques du Gabon devrait faire de son potentiel gazier un véritable levier de croissance économique afin de réduire la dépendance liée à l’importation des produits finis.

Énergie : Le Gabon veut remplacer le gasoil par le gaz naturel.

La relance de l’économie en discussion à la 35e session du Conseil des ministres de l’UEAC.

La 35e session du Conseil des ministres de l’Union Economique de l’Afrique Centrale (UEAC) s’est tenue le 10 août 2020 par visioconférence. Présidées par le ministre camerounais de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Lamine Ousmane Mey, ces assises avaient pour point central l’examen du Plan de relance de l’économie dans la zone de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC).

La relance de l’économie en discussion à la 35e session du Conseil des ministres de l’UEAC.

Transport par hélicoptère : Deux compagnies aériennes certifiées par l’ANAC.

Ce mois de novembre 2021, l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) a officiellement délivré leurs certifications aux compagnies aériennes Avantis Aviation Services et Heli-Union Gabon exerçant toutes deux dans le transport des personnels pétroliers par hélicoptère sur les sites onshore et offshore. Une première dans le pays pour des compagnies civiles.

Transport par hélicoptère : Deux compagnies aériennes certifiées par l’ANAC.

BAISSE DE PRODUCTION PÉTROLIÈRE, Le Gabon tient finalement ses engagements vis-à-vis de l’Opep.

En avril dernier, sur la base d’un Accord, les pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole s’engageaient à réduire leur production. Membre de l’OPEP, le Gabon qui ne s’y était pas arrimé de prime abord s’est finalement résolu à baisser sa production pétrolière. À la mi-juillet, le pays a sommé les compagnies pétrolières en activité sur son territoire de réduire de 23% leur production journalière.

BAISSE DE PRODUCTION PÉTROLIÈRE, Le Gabon tient finalement ses engagements vis-à-vis de l’Opep.

Émission obligataire : Le Gabon lève 458 milliards de FCFA.

Après avoir lancé 24 heures plus tôt une nouvelle émission obligataire sur les marchés financiers internationaux, le gouvernement gabonais a annoncé, le 18 novembre 2021, que cette opération avait atteint l’objectif escompté voire plus avec la levée d’un montant total de 458 milliards de francs CFA.

Émission obligataire : Le Gabon lève 458  milliards de FCFA.

TRANSMED, La médecine au plus près des populations.

Transmed a officiellement lancé ses activités, le 20 juillet 2020 à Libreville. Couvrant pour l’instant les communes de Libreville, Owendo et Akanda, cette entreprise gabonaise offre la possibilité de recevoir des soins à domicile avec une offre variée comme la visite médicale, la consultation, les soins infirmiers ou l’hospitalisation.

TRANSMED, La médecine au plus près des populations.

Roaming : La CEMAC acte la suppression des frais.

Adopté le 28 février 2020 à Douala, au Cameroun, à l’occasion de la réunion des ministres en charge des Télécoms au sein de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale), le Règlement communautaire portant suppression des frais d’itinérance (roaming) dans les six pays de la zone a officiellement été acté le 9 novembre 2021 dans la capitale économique camerounaise à la faveur de la signature des protocoles d’accords y relatifs.

Roaming : La CEMAC acte la  suppression des frais.

NOUVEAU GOUVERNEMENT, La relance de l’économie en ligne de mire.

En dépit des prévisions plutôt pessimistes des institutions bancaires internationales, l’heure est à la reprise des activités après que le nouveau coronavirus (Covid-19) a provoqué l’effondrement de l’activité économique mondiale. Une situation qui a contraint les États à prendre des mesures visant à relancer leur économie. Le Gabon n’est pas en reste, et la composition, le 17 juillet, d’un nouveau gouvernement auquel des missions précises ont été confiées explique cette ambition commune, de l’Europe à l’Afrique.

NOUVEAU GOUVERNEMENT, La relance de l’économie en ligne de mire.

TransGabonaise : 65 milliards de FCFA de plus de la BDEAC.

Pour garantir la matérialisation dans les délais de ce projet figurant parmi les priorités du Plan d’accélération de la transformation (PAT) de l’économie nationale, la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) a accordé à l’État gabonais une nouvelle aide financière, cette fois d’un montant de 65 milliards de FCFA dans le cadre du financement de la route économique baptisée « Transgabonaise ».

TransGabonaise : 65 milliards de FCFA de  plus de la BDEAC.

LUTTE CONTRE LA COVID-19. La Cemac en bataille rangée.

Sitôt la pandémie du Covid-19 déclarée « Urgence médicale internationale de type 1 » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les autorités de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont pris la mesure de la gravité de la situation. En effet, bien avant que le premier cas avéré de Covid-19 ne soit recensé dans cet espace, l’Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (OCEAC), l’agence d’exécution de la Commission, a organisé une réunion des experts nationaux de santé les 18 et 19 février 2020 à Malabo (Guinée équatoriale). Celle-ci a débouché, le 12 mars 2020, à Douala (Cameroun) sur l’adoption par les ministres de la Santé de la CEMAC du plan sous-régional de prévention et de riposte au Covid-19.

LUTTE CONTRE LA COVID-19. La Cemac en bataille rangée.

Energie : La SEEG présente aux assises de l’ASEA à Dakar.

La SEEG a pris part à la 13ème réunion consultative du Forum des Pools Energétiques Régionaux Africains de Saly (Sénégal), à l’initiative de l’Association des Sociétés d’Electricité d’Afrique. Objectif : partager et capitaliser les différentes expériences des principaux acteurs du secteur par rapport aux questions liées aux défis énergétiques auxquels le continent est confronté.

Energie : La SEEG présente  aux assises de l’ASEA à Dakar.

MASQUES & CERTIFICATION. L’Aganor renforce la protection des populations

Au Gabon, la décision gouvernementale rendant le port du masque obligatoire a inspiré plus d’un artisan. Entre Covid-business et nécessité de fournir la plus grande partie de la population en bavettes, pour répondre à la pénurie dans les pharmacies, il a néanmoins fallu sécuriser les consommateurs et réguler le marché. Pour ce faire, l’Agence gabonaise de normalisation (Aganor) a élaboré dès le mois d’avril une norme relative à la fabrication locale des masques de protection contre le coronavirus. Les produits de plusieurs artisans ont été certifiés et d’autres attendent encore de l’être.

MASQUES & CERTIFICATION. L’Aganor renforce la protection des populations

La Fabrique des champions : L’accompagnement des PME par Okoumé Capital.

Le Fonds gabonais d’investissement stratégique (FGIS), à travers sa filiale Okoumé Capital, a lancé ce mois d’octobre une nouvelle initiative en vue de soutenir et d’accompagner les petites et moyennes entreprises (PME) gabonaises. Baptisée « La Fabrique des champions », cette initiative regroupe trois programmes distincts devant permettre aux lauréats de relancer leurs entreprises durement impactées par la crise sanitaire due à la Covid-19.

La Fabrique des champions : L’accompagnement des PME par Okoumé Capital.

GABONAIS BLOQUÉS À L’ÉTRANGER. Ils ont regagné le bercail malgré tout.

En pleine crise de Covid-19, le Gabon a pu ramener sur son sol 1 080 de ses ressortissants bloqués à l’étranger après la suspension des liaisons aériennes et la fermeture des frontières dans leurs différents pays d’accueil. De nombreux Gabonais s’étaient ainsi retrouvés bloqués dans 19 pays à travers le monde. Pour soulager ses ressortissants en détresse, le pays avait élaboré un agenda de rapatriement pour permettre le retour de ces compatriotes. Menée par le ministère des Affaires étrangères, cette opération, la première du genre pour un pays qui ne dispose pas de compagnie aérienne a été une réussite selon les bénéficiaires.

GABONAIS BLOQUÉS À L’ÉTRANGER. Ils ont regagné le bercail malgré tout.

Neutralité carbone : La ZERP de Nkok, première mondiale à être certifiée en la matière.

Pour avoir atteint la neutralité carbone, la Zone économique à régime privilégié (ZERP) de Nkok a obtenu en fin septembre 2021 la certification ISO 14064-1 : 2006. Une première mondiale en la matière qui n’a pas manqué de rendre davantage fier le président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, et les cadres de Gabon Special Economic Zone (GSEZ) ayant rendu possible cette nouvelle distinction obtenue par cette zone économique devenue un exemple sur le continent africain et au-delà.

Neutralité carbone : La ZERP de Nkok,  première mondiale à être  certifiée en la matière.

Expo Dubaï 2020 : Le Gabon dignement représenté.

Conduite par le commissaire général Gabriel NTOUGOU et la directrice de pavillon Gina NZENGUE, l’équipe composée d’une dizaine de membres a dignement représenté le Gabon à l’exposition universelle de Dubaï, aux Émirats arabes unis tout au long du mois d’octobre 2021. Le pays entend vendre sa destination jusqu’à la clôture de cet évènement mondial prévue le 31 mars 2022.

Expo Dubaï 2020 : Le Gabon dignement  représenté.

Climat des affaires en zone Cemac : la nécessité d’un Observatoire dédié.

Pour s’assurer d’une amélioration significative du climat des affaires au sein de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale, instruit par les chefs d’État par l’entremise du président de la Commission de la Cemac, Clément BELIBANGA a lancé sa tournée d’installation des points focaux dans les six États de la communauté en vue de rendre effective la mise en place, dans quelques mois, de l’observatoire dédié à la cause.

Climat des affaires en zone  Cemac : la nécessité d’un  Observatoire dédié.

Sous-catégories

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS