ALPHONSINE MOGOULAH, Lamar Events, au service de l’évènementiel.

ALPHONSINE MOGOULAH, Lamar Events, au service de l’évènementiel.
La crise sanitaire due à la pandémie de coronavirus à laquelle les pays du continent font face depuis deux ans n’a pas altéré le marché de l’événementiel qui avoisine les 35 milliards d’euros en Afrique. Parmi les principaux acteurs dudit secteur au Gabon, Alphonsine LAYIGUI HOUNDY épouse MOGOULAH, fondatrice et responsable de l’entreprise de décoration événementielle Lamar Event Décoration & Design. Il faut dire que son entreprise a pignon sur rue et a, en 11 années d’existence, accompagné près de 500 couples dans leurs célébrations (mariage civil ou coutumier, galas ou cérémonie corporate). Elle livre à nos lecteurs le secret de son brillant parcours.
ENOROMI MAGAZINE : 
Pourquoi le monde de l’événementiel et pas un autre ?
Alphonsine MOGOULAH
Je me suis tournée vers le monde événementiel d’abord naturellement. D’aucuns l’appelleraient la passion. Aussi, le fait d’être une personne très rangée ayant le sens du beau et de l’esthétique m’a conduit à ce choix. En gros, je dirais que j’aime les événements bien organisés. Certes, c’est un domaine stressant et éprouvant, mais le sens de l’organisation et l’énergie débordante qui m’animent sont quelques atouts qui me permettent de m’épanouir dans ce milieu.

Pour savoir où l’on veut aller dans la vie, regarder ses passions s’avère être un très bon choix. J’aurais pu faire des milliers de choses, mais je me suis arrêtée sur ce que je peux faire au quotidien sans rémunération : ranger et décorer. Lorsque chaque jour, on fait ce qui nous passionne, même si souvent cela est pénible, nous sommes heureux à la fin de la journée, d’avoir été payés pour quelque chose qu’on aime faire, y compris gratuitement.
ENOROMI MAGAZINE : 
Avec la pandémie, plusieurs structures événementielles ont dû fermer, faute d’événements. Comment Lamar Évents a-t-il tenu durant cette période difficile ?
Alphonsine MOGOULAH
Nous avons dû nous réinventer et développer notre communication digitale. Le but était de rester proche non seulement de nos clients qui avaient déjà réservé leur événement et qui ont dû le reporter, mais aussi demeurer proches de nos fidèles abonnés.

Dans cette optique, nous avons créé une web émission, « Let’s celebrate love », qui était un espace de divertissement où nos anciens mariés venaient partager sur un canapé leur vie de famille et leur expérience avec Lamar Event. C’était à la fois un moment privilégié et une occasion de voir au travers des yeux des mariés que nous avons accompagnés la magie de l’organisation d’un événement.

Cette émission a été si appréciée que nous avons dû, à la demande de plusieurs ouvrir les portes de l’émission aux couples qui n’ont pas eu recours aux services de Lamar Event. Une expérience unique qui nous a montré que l’organisation d’un événement va au-delà du beau, cela permet également de créer de beaux souvenirs, qui sait, peut-être les meilleurs. Décorer, agencer, programmer un événement pour être à la hauteur des personnes qui nous ont fait confiance est l’un des plus beaux challenges que je me donne chaque jour et malgré les années qui s’écoulent, je suis toujours touchée lorsqu’un client apprécie son moment décoré par Lamar Event.
ENOROMI MAGAZINE : 
En parlant de la pluralité des structures événementielles, ce business est devenu très concurrentiel. Comment parvenez-vous à vous démarquer pour toujours attirer les clients vers vos offres ?
Alphonsine MOGOULAH
Lamar Events a toujours su se démarquer grâce à sa créativité et son originalité. Nous sommes les ambassadeurs de l’élégance à la gabonaise et du chic à l’africaine en décoration événementielle. Il y a quelques années, nous avons créé la hutte traditionnelle dont la devanture est ornée de « washingtonias ». C’est un style de case qui inonde la majorité des mariages coutumiers de la place aujourd’hui. Par ailleurs, nous avons su introduire plusieurs éléments de notre univers culturel, tels que : le bambou, le bois d’ébène, la pierre de Mbigou… Ce sont là quelques touches particulières associées à nos tarifs forfaitaires qui font de Lamar Event, une entreprise appréciée des Gabonais, vu que nous avons à notre actif près de 500 mariages à la clé depuis la création de la structure il y a 11 ans.
ENOROMI MAGAZINE : 
Pouvez-vous nous dire en tant que magicienne pour les événements, le plus important lorsque vous êtes sollicités par un client?
Alphonsine MOGOULAH
Le plus important est la satisfaction du client. Le domaine de l’évènementiel est très sensible parce qu’il n’y a pas de journée de « rattrapage ». Le monde de l’évènementiel est un monde où « ça passe ou ça casse ». Votre réputation peut être gâchée pour une décoration bâclée, pour un planning non respecté, pour un gâteau de mariage en retard. Et cela, peu importe votre ancienneté dans le domaine.

C’est un univers dans lequel on a l’impression qu’on n’a jamais droit à l’erreur. Même si l’on dit que l’erreur est humaine, en évènementiel, cela n’existe pas. Il est donc capital de réaliser le désir du client. Certes, on ajoute notre touche, mais le client doit ressentir son souhait exaucé. Ce n’est pas tous les jours facile, mais c’est la voie que j’ai choisie et je me dois de toujours donner le meilleur de moi et de mon équipe à chaque prestation. Chaque jour est une nouvelle opportunité de prouver que nous sommes le bon choix.
ENOROMI MAGAZINE : 
Quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez décidé de devenir un entrepreneur ?
Alphonsine MOGOULAH
Ayant toujours été attirée par le beau, j’ai toujours pris plaisir à épater et émerveiller mon entourage par le travail de mes mains créatrices. Je m’occupais déjà de quelques événements dans le cadre familial. C’est au retour d’un voyage privé à Abidjan que le déclic de proposer mes services à des personnes autres que les membres de ma famille a été effectif. De cet instant est née mon âme d’entrepreneur. Le résultat aujourd’hui parle de lui-même et je ne regrette pas ce choix.

Au début, c’est toujours difficile. Mais, heureusement pour nous, nous sommes dans un petit pays et le bouche-à-oreille a été bénéfique pour moi. Un client satisfait emmène 10 nouveaux clients, c’est une règle marketing avérée. Et de fil en aiguille, la demande augmente, le portefeuille également grossit aussi bien financièrement qu’humainement.

Après 11 longues années dans le métier, cela fait plaisir qu’on ait laissé une empreinte sur le territoire national, qu’on ait laissé des styles et tendances que d’autres agences événementielles suivent.
ENOROMI MAGAZINE : 
Outre la vie professionnelle, comment arrivez vous à gérer la vie familiale ?
Alphonsine MOGOULAH
J’ai l’appui de mon mari qui prend le relai lorsque je suis occupée sur les différents sites de décoration. Et lorsqu’il ne peut me seconder dans les tâches inhérentes à l’activité entrepreneuriale, ce sont mes sœurs ou ma mère qui m’épaulent.

J’arrive ainsi à concilier sans problème vie familiale et vie entrepreneuriale. Et je suis très honorée d’avoir un époux extraordinaire et une famille prête à m’aider quand parfois ça devient trop stressant et difficile. Lorsque nos proches nous soutiennent, il est plus facile d’éviter les dépressions, les solitudes et les problèmes liés à la compréhension. Parce qu’on ne le dit pas assez, plusieurs personnes laissent tomber certaines passions parce qu’elles ne se sentent ni encouragées ni épaulées par les ceux qui comptent le plus pour elles. Je réitère encore mes remerciements à mes proches pour le soutien inconditionnel.
ENOROMI MAGAZINE : 
Que souhaiteriez-vous dire à ces personnes qui pensent qu’une femme ne peut pas avoir plusieurs casquettes dans la société et être heureuse ?
Alphonsine MOGOULAH
C’est vrai que ce n’est pas facile, il faut envisager beaucoup de compromis avec les personnes qui sont proches de vous, mais avec beaucoup de force et de prière, il est possible pour une femme d’arborer plusieurs casquettes dans la société et être heureuse.
Propos recueillis par
Aude SHARYS

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision