H. BERNEL NGOUMBA, La réalisation vidéo comme vecteur de réussite!

H. BERNEL NGOUMBA, La réalisation vidéo comme vecteur de réussite!
L’image est devenue la pièce maîtresse du monde de la consommation aujourd’hui. Packaging, projet musical, publicité de produit, tout est une affaire de création visuelle. Avoir du contenu filmographique est devenu non plus un plaisir personnel, mais une nécessité si l’on souhaite se démarquer de la concurrence et toucher un marché plus large. Et c’est là qu’intervient la touche du réalisateur. Henryl Bernel NGOUMBA MOUNDOUNGA est sans conteste un des meilleurs de sa génération dans le domaine. Créateur de contenu audiovisuel, entrepreneur, manager de la webtélé Gabon Diaspora Sénégal TV, initiateur du projet «Ateliers Audiovisuel 100% Pratique», parallèlement C.E.O de la startup BRNLGROUP. Notre compatriote vit actuellement à Dakar, au Sénégal, pays depuis lequel ce jeune homme talentueux collabore avec de grosses pointures dans le monde musical et sportif.
ENOROMI MAGAZINE
Vous êtes aujourd’hui, selon nous, un des meilleurs réalisateurs de l’Afrique subsaharienne quand bien même on vous découvre d’autres talents, notamment en tant qu’entrepreneur. Qu’est-ce qui vous a mené derrière la caméra ?
Henryl Bernel NGOUMBA
Très jeune, mon grand frère, Hugues, passait son temps à nous filmer avec sa caméra toute la semaine. Puis, le week-end nous passions du temps à regarder nos films. Par ailleurs, après une conférence sur l’entrepreneuriat à l’UOB [Université Omar Bongo] pendant que j’étais étudiant en Entreprenariat-Gestion de Projet à AFRAM, j’avais écouté le témoignage d’un grand frère bien connu, Monsieur Didier Edmond NDOUTOUMOU MEDZO, communément appelé Dafreshman. Il avait exprimé quelque chose de différent au sujet de l’entrepreneuriat, notamment celui lié aux métiers du secteur médiatique. Son parcours, et surtout la manière dont il avait osé pour voir son rêve se réaliser m’a fasciné.

Nous connaissons tous Urban FM aujourd’hui, et nous savons également que c’est la radio la plus écoutée du Gabon. À l’époque, je filmais en amateur, je faisais des petits projets, si je puis le dire ainsi, et j’avais beaucoup de limites. Ainsi, j’ai décidé de suspendre mes cours à AFRAM pour voyager au Sénégal. Allez apprendre ce que j’aime faire : l’audiovisuelle.
ENOROMI MAGAZINE
Entre court-métrage et long-métrage, dans quel type de réalisation vous sentez-vous le mieux aujourd’hui ?
Henryl Bernel NGOUMBA
À vrai dire, je n’ai pas de particularité, je me sens bien chaque fois que je suis derrière une caméra ou sur un nouveau projet vidéo. Du long au court-métrage, du clip vidéo à la publicité ou encore du film institutionnel au documentaire, je suis à l’aise, j’aime l’image ; c’est ce qui compte. Je me bats pour toujours à avoir un résultat propre au profit de mes clients.
ENOROMI MAGAZINE
Vous exercez aujourd’hui sur le sol sénégalais où vous avez à votre actif des réalisations avec la FIFA et la NBA. Êtes-vous un réalisateur sportif ou souhaitez-vous simplement vous diversifier ?
Henryl Bernel NGOUMBA
Je crois que dans ce qu’on fait, il faut toujours se surpasser. J’aime les challenges. Quand j’ai été contacté pour réaliser ces projets, c’était pour moi un gros challenge et aussi une belle opportunité. Car, j’avoue que ce n’est jamais facile. Je sais m’adapter au projet qu’on me donne. Ça a été une belle expérience de travailler avec ces entités et surtout de savoir qu’ils ont eu confiance en moi. Cela ne fait pas de moi un réalisateur sportif. Cependant, cela s’ajoute à mes expériences dans ce métier.
ENOROMI MAGAZINE
Selon vous, quelle est la recette pour être un bon réalisateur ?
Henryl Bernel NGOUMBA
Je crois que pour être un bon réalisateur, il faut déjà être discipliné. La réalisation, c’est diriger une équipe d’une ou plusieurs personnes. L’aspect du plateau de l’enregistrement n’est que le résultat d’un gros travail de plusieurs réunions effectuées avant. À côté de cela, il faut avoir un bon sens de l’imagination, car il y a beaucoup d’inspiration quand on doit réaliser, c’est de la création donc de l’art. Ensuite, je dirais qu’il faut toujours apprendre du métier et être à jour sur l’évolution des différentes méthodes de prise d’images ou encore du matériel, etc. In fine, il faut savoir écouter pour avoir une meilleure perspective sur le projet.
ENOROMI MAGAZINE
En 2021, vous avez participé aux AdicomAwards dans la catégorie «Jeunes Talents». Comment avez-vous vécu la compétition ? Pensez-vous que les concours sont une excellente voie pour se démarquer ou simplement une autre manière de flatter son ego ?
Henryl Bernel NGOUMBA
C’est une bonne chose de toujours mettre son travail face à celui des autres. Pour ma part, participer à un concours permet non seulement de connaitre son niveau, mais aussi de s’ouvrir à d’autres objectifs. L’ego n’apporte rien en vrai, je le dis tout le temps, il n’y a que le travail qui paye et même si on est à un bon niveau, il faut le prendre avec beaucoup d’humilité vis-à-vis de soi et vis-à-vis des autres.
ENOROMI MAGAZINE
Comment parvenez-vous à concilier votre vie professionnelle de votre vie sociale ?
Henryl Bernel NGOUMBA
Je puis dire que j’ai beaucoup de chance, car ma famille, mes amis et connaissances arrivent à me comprendre, et chaque fois que j’ai du temps libre, je le passe en famille.
ENOROMI MAGAZINE
Que souhaiteriez-vous dire à toutes ces personnes qui pensent que mener plusieurs projets, c’est ne pas savoir ce que l’on veut atteindre comme objectif?
Henryl Bernel NGOUMBA
J’aimerai juste dire que mon expérience m’a montré que l’Homme à la capacité de gérer plusieurs choses, si et seulement si celui-ci applique la discipline, la rigueur et le respect. Avoir plusieurs objectifs n’est pas un mal en soi si vous savez comment vous y prendre dans chaque couloir et quelles sont les priorités dans l’espace temporelle. Aujourd’hui, le monde évolue tellement vite il faut être multitâches pour pouvoir s’en sortir et s’affirmer.
Propos recueillis par
Aude SHARYS

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision