URIEL ABAGA OBIANG, De l’analogique au numérique

URIEL ABAGA OBIANG, De l’analogique au numérique
Personnage à multiples facettes, Uriel ABAGA OBIANG est de ces jeunes gabonais toucheà- tout, et toujours disposés à découvrir de nouvelles choses…à aller à l’aventure. Bénéficiant d’une certaine célébrité ces derniers temps sur Facebook notamment grâce à ses billets quotidiens relatant sa vie aux côtés d’Allogho son petit frère imaginaire, Uriel est journaliste-reporter. Ancien de Kanal 7, il a claqué la porte de Gabon 24 en fin 2018. Aujourd’hui, il est un jeune chef d’entreprise qui a compris que le numérique, c’est l’avenir. Son activité professionnelle se fait désormais exclusivement en ligne, avec la diffusion d’interviews et de reportages mettant en valeur la créativité et le leadership à la gabonaise.
ENOROMI MAGAZINE : Qui est M. Uriel ABAGA OBIANG ?
Uriel ABAGA OBIANG
Je suis Uriel Abaga Obiang. Originaire de Bitam, aîné d’une fratrie de 9 enfants. Père d’un petit garçon.
ENOROMI MAGAZINE : Quelle est votre activité principale ?
Uriel ABAGA OBIANG
Depuis 2014, le journalisme est mon activité principale. J’ai commencé ma carrière à Kanal 7, chaîne panafricaine basée à Libreville qui malheureusement n’existe plus. J’ai ensuite été à Gabon 24 jusqu’à mon départ en octobre 2018. Aujourd’hui, je suis secrétaire de rédaction pour le site Direct241 que j’ai lancé avec des amis. À côté vous pouvez retrouver les «histoires d’Allogho» sur ma page Facebook professionnelle. Une chronique journalistique, une sorte de revue de presse quotidienne tout en humour. J’y ai déjà placé quelques publicités. Sur les réseaux sociaux (Facebook notamment), il y a mon émission «Instant Diplomatie», et depuis quelques semaines, j’ai lancé l’émission «L’élu nous parle» sur le site www.lasource.ga.
ENOROMI MAGAZINE : Quels étaient vos débuts dans le métier ?
Uriel ABAGA OBIANG
J’ai commencé le métier un peu par hasard. J’étais étudiant en anglais à l’UOB lorsque Paul Mbadinga Matsiendi, ancien directeur général de la RTG 1 (devenue Gabon Télévision) a initié le projet de créer une section anglophone de la télévision nationale. J’ai donc appris sur le tas en 2013. Ce n’est qu’après que j’ai fait de vraies études de journalisme.
ENOROMI MAGAZINE : Quelle place occupe l’entrepreneuriat dans votre vie ?
Uriel ABAGA OBIANG
En matière d’entrepreneuriat, j’ai ouvert une start-up il y a quelques mois, dénommée Le Petit Clin d’oeil. Le but est de faire des reportages vidéos et les vendre, une sorte d’agence de presse. Aller où les autres ne vont pas. Le projet tâtonne, c’est le début. J’ai encore besoin de financement et d’accompagnement.
ENOROMI MAGAZINE : Pourquoi avoir choisi votre activité ?
Uriel ABAGA OBIANG
Le journalisme rassemble quasiment toutes mes qualités. J’aime écrire, j’aime parler, j’aime expliquer, j’aime raconter des faits, j’aime découvrir, j’aime avoir plus de détails que les autres.
ENOROMI MAGAZINE : Arrivez-vous à concilier vos activités professionnelles à votre vie associative ?
Uriel ABAGA OBIANG
Je ne suis pas très à fond dans le domaine associatif. Vous me ferez contribuer de façon ponctuelle dans certaines causes. Le travail me prend beaucoup de temps, mais je sais que je dois pouvoir penser à accorder plus de temps à mes semblables en difficulté.
ENOROMI MAGAZINE : Parvenez-vous à vivre de votre activité ?
Uriel ABAGA OBIANG
Oui, je vis du journalisme.
ENOROMI MAGAZINE : Quel message avez-vous pour ceux qui souhaitent embrasser votre profession ?
Uriel ABAGA OBIANG
Ne pas venir dans la profession pour passer à la télévision (rire). Je conseille à chacun de faire ce dans quoi il se sent vraiment à l’aise. À ceux qui aspirent vraiment à être journalistes, je conseille de bien se former pour éviter certains écueils dans la pratique du métier.
Propos recueillis par
Mitch Chris

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision