Un kiosque, une famille : le projet de SOTRADER en faveur des GEF.

Un kiosque, une famille : le projet de SOTRADER en faveur des GEF.
La Société gabonaise de transformation agricole et de développement rural (Sotrader) a lancé en juin 2021 le projet baptisé « Un kiosque, Une famille ». Celui-ci vise à accompagner les Gabonais économiquement faibles (GEF) dans la production et la distribution des produits agricoles sur le territoire national.
« Le projet «Un kiosque, Une famille» est un projet mis en place par la Sotrader, qui vise à aider les familles gabonaises en leur permettant d’être autonomes financièrement. Pour cela, une vingtaine de familles auront le privilège de bénéficier de kiosques qu’ils pourront disposer à des endroits qu’elles auront elles-mêmes définis au préalable », explique Carelle NKENE ONDO.

Selon le superviseur des marchés GRAINE à la Sotrader, le processus de sélection se fera en deux étapes. La première consistera à déposer son dossier à l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI-Gabon), partenaire de l’initiative, qui sélectionnera automatiquement 50 familles gabonaises. La deuxième phase sera celle de l’enquête sur le terrain pour vérifier la fiabilité des informations renseignées par ces familles.

« Nous éliminerons progressivement 25 familles, et les 25 autres familles qui seront retenues auront l’opportunité d’obtenir un kiosque qui sera approvisionné par des produits locaux que la Sotrader financera et ainsi la famille pourra bénéficier et commercialiser des produits issus du territoire national », a-t-elle expliqué.

Dans le cadre de la matérialisation de ce projet, le 30 juillet 2021, a eu lieu au siège de l’ANPI-Gabon à Libreville une cérémonie de remise des attestations aux bénéficiaires dudit programme. Une cérémonie organisée à l’issue d’une formation de cinq jours axée sur la gestion des kiosques alimentaires. Finalement, ce sont au total 30 représentants de familles qui ont été retenus. Leur formation a été sanctionnée par une attestation qui leur a été remise des mains des Directeurs de l’ANPI-Gabon.

Soutenir les familles impactées par la Covid-19

Le projet « Un kiosque, Une famille » mis en place par la Sotrader est un mécanisme de soutien aux Gabonais économiquement faibles encore appelés «GEF», qui ont été durement frappés par la pandémie de coronavirus et son corolaire. Pour le Directeur général de la Sotrader, Ahmed BONGO ONDIMBA, ce projet géré sous forme de franchise est entièrement orienté vers des familles gabonaises ayant subi l’impact des mesures restrictives prises dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de riposte contre la Covid-19.

Au Gabon, les mesures de restriction édictées par le gouvernement pour lutter contre la pandémie de coronavirus ont en effet occasionné plusieurs pertes d’emplois. Si on estime à plus de 12 000 emplois perdus dans les entreprises formelles sur l’année 2020, ce chiffre devrait être multiplié par 2 ou 3 pour les nombreux travailleurs exerçant dans l’économie informelle, à l’instar de ceux travaillant dans les snacks, les bars et boîtes de nuit, etc.

Des pertes qui ont davantage grossi les chiffres du chômage dans le pays. C’est pourquoi, exhorte-t-on à la Sotrader, les candidats audit projet doivent être ambitieux, animés par le goût du challenge et porter un projet viable. Aussi, faut-il être d’origine gabonaise et être immatriculé à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie (CNAMGS) pour devenir propriétaire d’un kiosque GRAINE.
enoromi-magazine-28-light-55-2.jpg

Promouvoir le « made in Gabon »

Cet équipement marchand devrait faire partie de la série de marchés déployés à travers le pays par la Sotrader, dans l’optique de promouvoir le made in Gabon et d’offrir des produits frais à la consommation des populations, à l’exemple des Marchés GRAINE répartie à travers le pays.

« Voici un nouvel espace commercial qui vous offrira la possibilité de vous approvisionner en produits agricoles locaux frais et à des prix raisonnables d’une part et d’autre part de vous épargner les soucis de vente de votre production et de vous encourager à l’intensification de vos activités avec l’appui de la Sotrader », avait déclaré Calixte MBENG, Coordinateur général du programme GRAINE, lors de l’inauguration du Marché GRAINE de la commune de Franceville.

Sur les neuf que compte le pays, les Marchés GRAINE sont déjà présents dans sept provinces, et le projet « Un kiosque, Une famille » permettra à la Sotrader d’augmenter sa capacité de distribution des produits Graine sur le territoire national. Ces espaces de commercialisation ouvrent des perspectives de développement agricole, de créations d’emploi et de valeur ajoutée dans le pays.

Depuis 2019, la Sotrader se dote de ses propres marchés agricoles, destinés à la commercialisation des produits locaux issus du programme GRAINE. Cette initiative a pour but d’encourager les coopératives et les agriculteurs indépendants à produire plus afin d’inciter les Gabonais au retour à la terre et réduire de 50% les importations alimentaires qui coûtent actuellement près de 550 milliards de FCFA par an au pays.
enoromi-magazine-28-light-56-2.jpg

Une vision du Plan d’accélération de la transformation

Cette initiative va en droite ligne avec le Plan d’accélération de la transformation (PAT) de l’économie gabonaise, lancé en janvier 2021 par la Première ministre, Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA. Le Gabon a en effet décidé de réduire de 50% les importations des produits alimentaires à l’horizon 2025. Conformément aux objectifs du PAT, le ministère de l’Agriculture travaille à augmenter la production locale, et ces kiosques serviront de point de vente sur le territoire.

« Dans le cadre du déploiement de cette stratégie, il s’agira de produire 279 000 tonnes supplémentaires de manioc, 267 000 tonnes supplémentaires de bananes (…), d’accroître les surfaces cultivées de 100 000 ha et de former 700 jeunes gabonais dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme », a expliqué, le 19 mai 2021 au cours d’une réunion, le ministre de l’Agriculture, Biendi MAGANGA-MOUSSAVOU.

Aussi, pour soutenir la production agricole locale, les autorités ont-elles adopté, le 10 juin 2021, en Conseil des ministres, un projet de loi portant orientation agricole en République gabonaise. À travers ce projet de loi, le gouvernement veut imposer aux grandes surfaces et autres entreprises de l’agroalimentaire de s’approvisionner prioritairement auprès des producteurs agricoles locaux.

Selon le gouvernement, le texte énonce, en outre, les bases permettant l’encouragement à la formation, à la transformation locale et à l’incitation des opérateurs économiques à s’investir véritablement dans la fabrication et le montage local des équipements agricoles. À travers l’initiative « Un kiosque, Une famille », Sotrader souhaite assurer aux producteurs locaux la commercialisation de leur production et des revenus décents, tout en garantissant aux consommateurs l’accès à des produits de qualité et à moindre coût.
Brice GOTOA

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision