Arboretum Raponda-Walker, Des Bois des Géants à l’accueil des randonneurs.

Arboretum Raponda-Walker, Des Bois des Géants à l’accueil des randonneurs.
Situé à 30 minutes en voiture au nord de Libreville, l’Arboretum Raponda-Walker est une des aires protégées du littoral gabonais. Il s’agit d’un des premiers sites d’exploitations forestières du pays. C’est dès la fin des activités forestières que cette zone fut classée sous l’appellation de Forêt classée de la Mondah par l’arrêté n°348/SF du 16 février 1951 portant classement de la forêt de la Mondah. Depuis, elle a été érigée en arboretum.

Des origines et de la localisation

Rebaptisé du nom du premier ethnobotaniste et prêtre gabonais, André Raponda-Walker, l’Arboretum est un lieu riche en faune et flore avec une ouverture sur l’océan Atlantique. À l’origine, les limites d’antan en vigueur de cette aire protégée avaient été définies par le décret n° 01297/SF du 24/10/1967. Suivant celui-là, la superficie totale s’élevait à 7 975 hectares. L’action anthropique a conduit à une réduction de plus de 1 200 hectares de sa superficie initiale pour s’établir à 6747 hectares. Une situation qui a d’ailleurs conduit le gouvernement à décider de classer environ 20% de cette surface en « noyaux durs de protection ». L’Arboretum Raponda-Walker a longtemps été sous la supervision des agents des Eaux et forêts. Leur école est d’ailleurs installée dans une partie du Parc.

L’Arboretum Raponda-Walker s’étend sur environ 10 kilomètres (Est-Ouest) et 11 kilomètres (Nord-Sud) entre l’Estuaire du Komo au sud-ouest et la Baie de la Mondah au sud-est, qui débouche dans la Baie de Corisco au Nord. Fort d’un environnement climatique et géomorphologique varié, il offre une belle mosaïque végétale partant des vestiges de la forêt primaire à la forêt secondaire jeune en passant par une végétation de types littorale, marécageuse et de la forêt secondaire ancienne. Plus d’une centaine d’espèces végétales et arboricoles y sont répertoriées. C’est également l’antre de nombreuses espèces animales. Cet ensemble fait de l’arboretum est un marqueur exceptionnel de la biodiversité.

Un cadre éducatif et de loisirs

Dans l’esprit d’amener les populations locales à apprécier ce riche patrimoine, il y a été aménagé des parcours pour les randonneurs. Une véritable oasis de paix pour les amoureux de la nature. L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) a su en faire un lieu de sensibilisation important « pour développer des activités de sensibilisation et d’éducation environnementale » comme le soulignait la Fondation Nicolas HULOT, il y a quelques années.

L’entrée du « Bois des Géants » grouille de monde tous les samedis matin. Le lieu offre une série d’activités selon les goûts de chaque groupe de randonneurs. Les parcours vont de 500 mètres à 4 kilomètres avec l’arrivée sur la belle plage qui le borde. À moins que vous soyez aguerri à la marche en forêt, les guides écogardes de l’ANPN sont disponibles pour vous conduire tout au long de votre marche dans la forêt. Il faut cependant s’acquitter du paiement de l’accompagnement par un guide. Celui-ci est chargé de faciliter l’excursion, en permettant aux randonneurs de faire connaissance avec certaines espèces végétales et même animales. Il les familiarise avec l’histoire des lieux.

Durant 3 voire 5 heures, vous êtes coupé du tintamarre de la zone dite du Grand Libreville. Les Okoumés, nombreux dans cette aire protégée, des Alep, Azobé, Rikio, etc., s’élèvent au-dessus de la canopée. À des endroits, vous enjambez des cours d’eau. Il vous arrivera de croiser des millepattes, des tortues, des crocodiles, des caméléons, des grenouilles. Les cours d’eau sont gorgés de tilapia, de crevettes, de silures, des crabes, etc. L’arrivée à la plage est souvent un moment d’émerveillement pour les randonneurs. Il est possible quelques fois de piquer une tête dans les vagues tout en appréciant la beauté du milieu avant de prendre le chemin du retour. Fréquemment, le retour à Libreville est empreint de sérénité et de quiétude.

Plus de l’arboretum Raponda-Walker

LA VÉGÉTATION

Reliques de forêt primaire : Alep, Andok, Andoungs, Azobé, Eveuss, Olène, Ozouga, Okoumé.

Forêt littorale : Evino, Ngaba, Ngom, Okala, Okoumé.

Forêt marécageuse et ripicole : Assongho, Avom, Bahia, Bilinga, Ekouk, Faro, Ngaba, Ngom, Okip, Rikio

Forêt secondaire ancienne : Dabéma, Ekoune, Ilomba, Niové, Ossimiale, Sorro, Okoumé.

Forêt secondaire jeune :
Assas, Atuin, Mesias, Parasolier, Okoumé

LA FAUNE

Mammifères : Écureuil, Chat huant, porc-épic, Aulacode, Renard, Rat de Gambie, Céphalophe bleu et à dos jaune, situtunga, Guib harnaché. chimpanzé, Talapoin, Galago, Hocheur, Potto de bosman, Civette, Pangolin.

Reptiles et Amphibies : Tortue, Crocodile, Varan, Vipère du Gabon, Python, Caméléon, Grenouille. Oiseaux : Pigeon, Touraco, Calao, Epervier, Tourtelette améthystine et à collier, Héron strié, Tisserin gendarme, Martin pêcheur, Choucador splendide, Cornéal à bec jaune, Merle métallique à œil blanc

Poissons et Crustacés : Silure, lotte, Tilapia, Crabe, Crevette, Escargot.
GLOIRE Z.N.

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision