CONFÉRENCE AFRICA DOWN UNDER, Elvis OSSINDJI valorise les ressources minières du Gabon en Australie

CONFÉRENCE AFRICA DOWN UNDER, Elvis OSSINDJI valorise les ressources minières du Gabon en Australie
La 21e édition de la Conférence minière African Down Under s’est tenue du 31 août au 2 septembre 2022 à Perth en Australie. Le Gabon a été représenté par son ministre des Mines, Elvis OSSINDJI. Le membre du gouvernement a, au cours de son intervention, valorisé les ressources minières du pays afin d’attirer les investisseurs australiens.
 Le ministre des Mines, Elvis OSSINDJI a présenté le 31 août 2022 à Perth en Australie, les projets à venir du Gabon afin de susciter l’intérêt des Australiens pour le secteur minier et énergétique gabonais. Selon le ministère des Mines, cette présentation qui s’est déroulée à la Conférence African Down Under (ADU) avait pour but de promouvoir le Gabon comme une destination attrayante pour l’industrie minière internationale.

« Le Gabon a su très tôt se concentrer sur l’un de ses minerais phares, le manganèse, dont le pays est maintenant le 2e producteur mondial », a indiqué Elvis OSSINDJI au cours de sa présentation. Selon lui, la stabilité sociale et politique du pays ainsi que la présence d’infrastructures de grande ampleur telle que le Transgabonais sont autant d’atouts et d’arguments incitatifs pour la mise en œuvre de projets industriels d’envergure. Il a également évoqué les objectifs pour le développement effectif de l’industrie minière gabonaise.

Africa Down Under est une conférence minière organisée par PayDirt Media, une société médiatique australienne de premier plan. La conférence a été introduite afin de susciter l’intérêt de l’Australie pour le secteur minier et énergétique en Afrique. ADU est ainsi l’un des plus grands évènements miniers africains organisés en dehors du contine

Le Gabon ambitionne de devenir le premier exportateur mondial du manganèse

Actuellement 2e producteur mondial de manganèse, le Gabon ambitionne de devenir le premier exportateur mondial de ce minerai grâce à des opérateurs tels que la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), Nouvelle Gabon Mining S.A., Alpha Centauri Mining et la Société équatoriale des mines (SEM). Le pays envisage également de « mettre rapidement en production les projets aurifères notamment avec le projet Eteke, par le groupe Managem et atteindre une production aurifère significative », selon le ministère des Mines.

Ainsi, le gouvernement a octroyé en mai 2022, au groupe marocain Managem, le permis d’exploration et d’exploitation du projet aurifère d’Etéké, dans la province de la Ngounié au sud du Gabon. Sur ce site minier d’une superficie de 1408 km², l’entreprise marocaine vise une production de 2 tonnes d’or par an. Les réserves de ce gisement sont estimées à plus de 23 tonnes.

S’agissant du fer, le Gabon compte démarrer très bientôt la production de minerai de fer par la mise en exploitation des gisements à haute teneur avec Genmin et Fortescue Metal Group. Il devrait également lancer l’exploration d’autres substances minérales (terres rares, cuivre, zinc, uranium) présentes en nombre dans le sous-sol gabonais.

À Perth, Elvis OSSINDJI vante les opportunités d’investissement dans le secteur minier au Gabon

Le ministre des Mines, Elvis OSSINDJI a saisi l’occasion de cette conférence pour vanter les opportunités d’investissement dans le secteur minier au Gabon. Ce, dans un contexte où le Gabon est lié à l’Australie par plusieurs projets miniers. Notamment, la convention de recherche du gisement de fer de Belinga avec l’Australien Fortescue Metals Group, ainsi que l’importante découverte de zinc-plomb à haute teneur dans le gisement de Dikaki par la société d’exploration Apollo Minerals.

À la suite de son intervention et ses rencontres avec le ministre australien en charge des Mines, Bill JOHNSTON et le ministre australien délégué aux Affaires étrangères, Tim WATTS, Elvis OSSINDJI a rencontré un parterre d’opérateurs et d’investisseurs australien qui ont été fascinés par la dynamique du Gabon, apprend-on.

Rappelons que le secteur minier représente environ 6 % du produit intérieur du Gabon. Outre le manganèse et l’or, le minerai de fer, dont le Gabon détient des réserves abondantes, figure parmi les ressources naturelles stratégiques du Gabon. De plus, le sous-sol renfermerait aussi des métaux comme le niobium, des terres rares, de l’uranium, du cuivre, du zinc, etc.
Haïlée MD

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2023 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision