CEMAC, Une conférence internationale à Libreville pour assoir l'intégration régionale.

CEMAC, Une conférence internationale à Libreville pour assoir l'intégration régionale.
L’intégration régionale en Afrique centrale a fait l’objet d’une conférence internationale à Libreville. Coorganisée par la Commission de la Cemac et la Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi) sous le thème : « Les enjeux et instruments de l’intégration régionale en Afrique centrale». Cette rencontre a permis aux intervenants de mettre en exergue les éléments qui freinent l’intégration régionale dans la sous-région. Mais pour le Pr Daniel ONA ONDO, la libre circulation est un fait réel aujourd’hui.
La capitale gabonaise, Libreville a abrité du 28 au 29 avril 2022 une conférence internationale sous le thème : « Les instruments et les enjeux de l’intégration régionale en Afrique centrale ». Organisée conjointement par la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) et la Fondation pour les études et recherches sur le développement international (FERDI), cette rencontre a permis aux participants de trouver une politique pour assoir l’intégration régionale en Afrique centrale.

« L’objectif de cette conférence est de poursuivre la réflexion sur l’intégration régionale en Afrique centrale et de soutenir la recherche académique africaine sur ce sujet. L’intégration régionale en Afrique centrale représente un important vecteur de promotion de la croissance et du développement pour les États de la région », a déclaré Pr Daniel ONA ONDO, président de la Commission de la Cemac.

Selon le président de la Commission de la Cemac, ce processus d’intégration régionale n’est pas unique sur le continent africain. Il « doit s’articuler avec des processus aux contours géographiques parfois plus étendus, mais également parfois emboîtés. Autrement dit, l’approfondissement de l’intégration régionale des pays de la zone Cemac a des enjeux majeurs et soulève deux grandes questions », a-t-il indiqué.

Durant 48 heures, les intervenants ont traité ces grandes questions en organisant la réflexion autour de trois thématiques. Notamment l’intégration commerciale, la macroéconomie de l’intégration régionale, et l’intégration régionale comme instrument de résilience. La conférence était destinée à un public large d’universitaires, de scientifiques, de décideurs publics et privés, et était ancrée dans une recherche académique de haut niveau.

Faire de l’intégration régionale une réalité en Afrique centrale

Cette rencontre de Libreville a permis aux participants de revoir entre autres la politique de la libre circulation dans la sous-région. Selon le président de la Commission de la Cemac, Pr Daniel ONA ONDO, la libre circulation est un fait réel aujourd’hui. « Tous les pays ont le passeport CEMAC. Or, lorsque vous avez un passeport CEMAC, vous êtes libres de circuler dans la zone. J’étais à la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI) pour aller voir le spécimen de ce passeport. C’est pour dire que tout est en place, les outils sont en voie de conception », a-t-il affirmé.

Mais d’après le président de la Commission de la Cemac, la « libre circulation » ne signifie pas « libre installation ». « La libre circulation répond à des règles qu’il faut respecter. Et l’avantage qu’on a au niveau de la Communauté, c’est que lorsqu’une règle supranationale est prise, celle-ci s’impose à tous les États. C’est vrai qu’il y a encore des progrès à faire, mais nous faisons des efforts », a expliqué le président de la Commission de la Cemac avant de reconnaître: « Ceux qui transportent des marchandises rencontrent effectivement des problèmes, mais nous travaillons pour qu’il y ait moins d’obstacles à la circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes. C’est un travail de longue haleine. »

Réduire les postes de contrôle sur les corridors pour optimiser la libre circulation

Lors de la session de décembre 2021, le Comité de pilotage du Programme de réformes économiques et financières (Pref-Cemac) a demandé aux États de réduire les postes de contrôle sur les corridors entre les pays afin de fluidifier la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale). « Il a été demandé aux pays de rationaliser les postes de contrôle au niveau des différents corridors, et si possible de faire une communication sur les contrôles qui sont officiels. Actuellement, les concertations se poursuivent pour que les États puissent rationaliser davantage divers contrôles afin de fluidifier davantage la libre circulation des personnes et des biens », a rassuré le directeur de la surveillance multilatérale à la Commission Cemac, Jean-Claude NGUEMENI.

Pour le directeur de l’enseignement supérieur à la Commission Cemac, Bertrand DOUKPOLO, la Commission de la Cemac est en train de mettre en œuvre une politique sectorielle pour lever des barrières sur les corridors. Et ça s’effectuera avec l’appui et l’accompagnement des États. « Il nous faut de véritables mesures politiques pour qu’on arrive, comme l’Afrique de l’Ouest, à une véritable intégration physique, à une véritable circulation des biens et des personnes », a-t-il précisé avant d’ajouter : « Là, nous avons déjà un passeport unique Cemac, il ne reste que le Gabon qui va bientôt homologuer son passeport. Une fois que le passeport sera homologué, l’espace Cemac disposera d’un document pour la libre circulation. Mais, nous voulons pousser plus pour arriver par exemple à la carte d’identité Cemac. Et ce n’est pas une illusion, ça va se faire. C’est tout un processus. » 
Brice GOTOA

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision