Transports : Nouvel aéroport de Libreville : lancement des missions préalables du projet.

Transports : Nouvel aéroport de Libreville : lancement des missions préalables du projet.
Au cours de son séjour à Dakar au Sénégal en 2O17, le président Ali BONGO ONDIMBA avait annoncé la construction en trois ans d’un nouvel aéroport international à Libreville. Maintes fois retardé, le projet est en passe de se concrétiser. Le gouverneur de la province de l’Estuaire a lancé la phase de délimitation et la livraison est prévue pour juin 2023.
Le 27 novembre 2021, le gouverneur de la province de l’Estuaire, Marie Françoise DIKOUMBA a procédé au lancement des missions en vue de la construction du nouvel aéroport international de Libreville et de sa voie de contournement. Ces missions, effectuées sous le contrôle de l’opérateur économique Gsez Airport, a pour objectif d’établir une cartographie détaillée des ménages et autres propriétés situés sur l’emprise du projet.

« Il s’agit de marquages topographiques de délimitation de la zone du projet ; codification des propriétés potentiellement impactées ; enquête socio-économique et inventaires », a indiqué Marie Françoise DIKOUMBA.

Pour favoriser le bon déroulement de ces opérations, qui marquent une phase majeure dans la réalisation de ce « projet d’envergure nationale», le gouverneur de l’Estuaire invite les autorités communales, les auxiliaires de commandement, et les populations des quartiers Albandeng, Kiliba Bayumba et Okala de prendre toutes les dispositions nécessaires.

Début des travaux de la voie de contournement en 2022

Le lancement des missions de ce projet intervient près de deux mois après l’annonce par le ministre gabonais des Travaux publics, Léon Armel BOUNDA BALONZI des débuts des travaux de la voie de contournement de l’aéroport de Libreville au cours du premier semestre 2022.

Le membre du gouvernement en charge des Travaux publics avait indiqué dans un entretien accordé au journal l’Union du 4 octobre 2021, que cette route desservira la commune d’Akanda et permettra d’atténuer le phénomène des embouteillages dans cette partie de la ville. « Le démarrage effectif des travaux se fera au cours du premier semestre 2022, pour une durée de travaux estimée à 18 mois. La route est prévue pour être livrée à la fin de l’année 2023 », a-t-il déclaré. Les phases d’études techniques, d’identification des personnes impactées par le projet, d’évaluation du cadre bâti, de la recherche d’une zone de relogement et de consultation des entreprises devant réaliser les travaux, sont en train d’être menées.

Ce projet dit « prioritaire pour le gouvernement » sera développé sur six kilomètres en 2 fois 2 voies, et sera exécuté dans le cadre d’un partenariat public-privé, entre l’État et Gsez Airport, concessionnaire de l’aéroport international de Libreville. Il s’agit du réaménagement de l’aéroport de Libreville, avec la construction d’une nouvelle aérogare du côté Est ainsi qu’une voie de desserte qui prendrait son origine au carrefour Camp de Gaulle pour déboucher aux alentours du dispensaire d’Okala. La concrétisation de ce chantier d’après les autorités, permettrait d’en finir avec les bouchons dont sont victimes au quotidien les populations sur l’axe Libreville-Akanda.

Les standards internationaux seront respectés

Les autorités gabonaises se sont engagées dans un vaste chantier de modernisation en vue de répondre aux standards internationaux. La réalisation et la gestion ont été confiées à la multinationale singapourienne Olam, à travers sa filiale locale GSEZ Airport construction. Les études d’impacts technologiques ont démarré en juin dernier après la mission effectuée à Libreville par une délégation pluridisciplinaire de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) de Dakar.

Le nouvel aéroport international de Libreville est la matérialisation de la promesse du chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA, en 2017 à Dakar. Ce nouvel aéroport est situé à l’emplacement de l’aéroport actuel. Cette future plateforme est étendue sur une superficie initiale de 915 hectares. Elle sera dotée d’une aérogare passagère de 3 300 m2, d’une piste d’atterrissage de 3 500 m, une tour de contrôle et un terminal présidentiel.

Lors de son passage à l’émission « Face à vous » le 21 juillet 2021, le ministre des Transports, Brice Constant PAILLAT a annoncé que ce nouvel aéroport verra le jour en juin 2023. « C’est ce qui est prévu dans l’avenant et les accords que nous avons signés avec GSEZ Airport », avait-il indiqué. Ainsi, dans 2 ans, une nouvelle option d’aéroport respectant les standards internationaux va se présenter au transport aérien gabonais. Il y a quelques années, le gouvernement avait annoncé la livraison de ce chefd’œuvre en 2020.
Brice GOTOA

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision