Transports : Nouvel aéroport de Libreville, la future vitrine du développement du Gabon.

Transports : Nouvel aéroport de Libreville, la future vitrine du développement du Gabon.
Promesse du chef de l’État, Ali BONGO ONDIMBA en 2017 à Dakar (Sénégal), le projet de construction du nouvel aéroport international de Libreville est en bonne voie et pourrait être livré en décembre 2024. Les autorités gabonaises s’attèlent à ce que cette infrastructure, qui va changer l’image du pays, soit livrée dans les meilleurs délais
Le Gabon s’est résolument lancé dans un vaste chantier de modernisation et de développement de ses infrastructures. Cela passe par l’extension du nouvel aéroport international de Libreville, principale porte d’entrée du pays. Cette infrastructure et sa voie de contournement permettront au Gabon d’accroitre l’attractivité au niveau des différentes compagnies aériennes pour faciliter les connexions entre les différentes régions africaines et internationales.

« Le Gabon est entré dans une nouvelle phase de son développement, caractérisée par la construction d’infrastructures à très fort rendement, c’està-dire celle dont l’utilité sur le plan économique et social est élevée. C’est le cas du projet d’extension de l’Aéroport de Libreville et de sa voie de contournement dont les travaux seront achevés au plus tard fin 2023/début 2024 », a indiqué Ali BONGO ONDIMBA le 28 février 2022, sur sa page Facebook.

Selon le président de la République, ces nouvelles infrastructures permettront d’améliorer significativement le quotidien des Gabonais en augmentant et en fluidifiant le trafic. Elles permettront également de renforcer l’attractivité de notre pays aux yeux des investisseurs et booster le développement commercial et socio-économique de ladite zone. Car l’ADL s’étendra désormais sur une superficie de 21 000 m2 et une capacité d’accueil de 2,2 millions de passagers.

Une structure moderne répondant aux normes et standards internationaux

L’extension de l’Aéroport de Libreville (ADL) est située à l’emplacement de l’aéroport actuel. Cette future plateforme sera dotée d’une aérogare passagère de 3 300 m2, d’une piste d’atterrissage de 3 500 m, une tour de contrôle et un terminal présidentiel. C’est une nouvelle option d’aéroport respectant les normes et les standards internationaux qui va se présenter au transport aérien gabonais.

Ce projet dit « prioritaire pour le gouvernement » sera exécuté dans le cadre d’un partenariat public-privé, entre l’État et GSEZ Airport, concessionnaire de l’aéroport international de Libreville. Il s’agit du réaménagement de l’aéroport de Libreville, avec la construction d’une nouvelle aérogare du côté Est ainsi qu’une voie de desserte sur un linéaire de 5,7 km avec 2x2 voies, qui prendrait son origine au carrefour Camp de Gaulle pour déboucher aux alentours du dispensaire d’Okala. La concrétisation de ce projet est une bonne nouvelle pour les populations de la capitale gabonaise qui vivent chaque jour un calvaire du fait des bouchons interminables sur l’unique voie qui relie Akanda à la commune de Libreville.

« La voie de contournement d’Akanda, tant attendue par nos populations, sera en service pour fluidifier le trafic routier et reléguer les embouteillages de cette zone à un mauvais souvenir », avait déclaré le président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, dans son discours de vœux à la nation le 31 décembre dernier. Tout est mis en œuvre par les autorités du pays pour que ce chantier voie le jour pour le bien des populations de cette zone. La modernisation de l’aéroport de Libreville permettra également au pays d’attirer les investisseurs et de promouvoir le tourisme.

Début des travaux du nouvel aéroport de Libreville en juin 2022

Soucieux d’accélérer la mise en œuvre de ces chantiers, le chef de l’État, Ali BONGO ONDIMBA, a rencontré le 28 février 2022 le gouverneur de la province de l’Estuaire, Marie-Françoise DIKOUMBA et le directeur général de GSEZ Airport, Igor NYAMBIE SIMARD. Il était question de faire le point sur l’évolution du projet. « Concernant la voie de contournement, les travaux commenceront au mois de juin 2022 et s’achèveront en juin 2023, en fonction naturellement de la libération des différentes emprises dans le cadre de l’installation des populations impactées par ce projet », a expliqué Igor NYAMBIE SIMARD avant de préciser que « pour l’aéroport de Libreville, les travaux commenceront par ailleurs en juin 2022 et s’étaleront sur une période supérieure de 18 mois pour être livrés en décembre 2024 ».

Pour sa part, la gouverneure de la province de l’Estuaire, impliquée dans les consultations publiques et évaluations de l’impact desdits travaux sur les populations environnantes, a rassuré quant à la fin de cette opération auprès des populations. Selon elle, les études d’impact sociales et environnementales ainsi que les évaluations sur les biens ont été faites, les populations impactées par le projet ont signé depuis le 18 février 2022 les contrats d’achat de leurs biens. Elles devront normalement libérer les emprises en mai 2022.

Le chantier du nouvel aéroport international de Libreville est une priorité pour le gouvernement Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA. Certains opérateurs économiques s’engagent à accompagner le gouvernement dans la matérialisation de cette structure. Ce projet aura un impact positif sur le pays.
Brice GOTOA

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision