Transgabonaise : lancement d’un projet aux multiples attentes.

Transgabonaise : lancement d’un projet aux multiples attentes.
Longue de près de 800 kilomètres, la future route économique, baptisée « Transgabonaise » reliera Libreville à Franceville et traversera six des neuf provinces que compte le Gabon. Les travaux de cette infrastructure dont la livraison a été annoncée courant 2023 ont été lancés le 25 septembre 2020 au PK 50.
C’est sans conteste l’un des projets prioritaires du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, inscrits parmi ses objectifs à atteindre d’ici à la fin de son second mandat. Annoncée l’an dernier, mais ralentie en raison de quelques difficultés d’ordre technique, la « Transgabonaise » devrait en effet être livrée courant 2023. L’annonce avait été faite par le Chef de l’État, à l’occasion de son adresse à la Nation, le 16 août 2020. Cinq semaines plus tard, les travaux préliminaires ont été lancés au PK 50.

Un projet « révolutionnaire »

Lors de son discours à la Nation, le Président de la République avait assuré que « cette route révolutionnera nos vies et notre économie. Elle permettra le développement des échanges nationaux, la création d’emplois et la naissance de nouvelles opportunités économiques pour nos provinces. Elle permettra également le rapprochement de nos familles ».

Selon Ali Bongo Ondimba, « après la finalisation de ce projet, vecteur de développement, plus rien ne sera comme avant ».

Les 80 premiers kilomètres confiés à l’indienne AFCONS

D’une longueur totale de 780 km, les travaux préliminaires de la future Route économique qui traversera le Gabon d’est en ouest, à partir du PK 0 à Libreville jusqu’à Franceville, ont été confiés à AFCONS, filiale du groupe Shapoorji Pallonji. Dix jours plus tôt, l’entreprise indienne avait signé un contrat de maîtrise d’ouvrage avec la Société Autoroutière du Gabon (SAG).

Si le projet prévoit de toucher six des neuf provinces du Gabon (Estuaire, Moyen-Ogooué, Woleu-Ntem, Ogooué–Ivindo, Ogooué-Lolo, Haut– Ogooué), AFCONS se chargera de la première phase du chantier. La société indienne réalisera le tronçon allant du PK 50 au PK 75, soit 81 km. Elle devra livrer les travaux au bout de 18 mois, selon le contrat signé avec la SAG.

Deux autres phases attendues

En dehors de celle confiée à AFCONS, la « Transgabonaise » sera construite en deux autres phases : celles concernant le tronçon PK 75-PK 105, et le tronçon PK 24-PK 50.
L.R.

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision