La relance de l’économie en discussion à la 35e session du Conseil des ministres de l’UEAC.

La relance de l’économie en discussion à la 35e session du Conseil des ministres de l’UEAC.
La 35e session du Conseil des ministres de l’Union Economique de l’Afrique Centrale (UEAC) s’est tenue le 10 août 2020 par visioconférence. Présidées par le ministre camerounais de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Lamine Ousmane Mey, ces assises avaient pour point central l’examen du Plan de relance de l’économie dans la zone de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC).
La CEMAC, à l’instar des autres institutions régionales et sous-régionales, subit les effets de la crise sanitaire mondiale liée à la Covid-19. En vue d’examiner les dispositions prises par les États membres pour relancer les économies de la sous-région, les ministres de l’UEAC se sont réunis par visioconférence. C’est en sa qualité de président de la Commission de la CEMAC que le Professeur Daniel Ona Ondo a prononcé l’allocution inaugurale de ces travaux. Ainsi, lors de son discours circonstanciel, il a invité les participants à établir « les orientations et les mesures de la relance à l’échelle régionale ». Car, le contexte « sans précédent » présente un risque pour la CEMAC de « replonger dans la récession » et de voir son « PIB se contracter de l’ordre de 4 à 6%, selon les hypothèses », anéantissant ainsi les efforts de redressement consentis ces trois dernières années dans la zone.

Aussi, le Professeur Daniel Ona Ondo a-t-il invité les ministres à travailler à « l’accélération des réformes structurelles pour une croissance durable, de la consolidation de la viabilité des finances publiques et la résilience des économies face aux chocs, sur le développement du secteur privé comme moteur de relance économique, le parachèvement de l’intégration régionale, la construction d’un marché commun et l’accélération de la mise en oeuvre des projets intégrateurs ».

Tout en sollicitant des États membres d’accélérer le processus de rationalisation des Communautés Economiques Régionales (CERs), le Conseil des ministres de l’UEAC a exhorté la levée de toutes les entraves à la libre circulation des personnes en zone CEMAC, tout comme il a pris acte des dispositifs et des assouplissements mis en place par la BEAC et la COBAC, visant à préserver la pondération zéro, relative à la suspension temporaire des critères de surveillance multilatérale. Il a également pris acte des Projets de règlement portant mise en place du mécanisme d’alerte précoce des déséquilibres macroéconomiques en Zone CEMAC et des dispositions portant Dispositif de sanction pour les infractions aux règles de Surveillance multilatérale, et a recommandé une collaboration efficiente entre la BEAC, la BDEAC et la COBAC.

Dans l’optique d’une meilleure flexibilité des communications électroniques au sein de la CEMAC, le Conseil des ministres de l’UEAC a adopté le Règlement communautaire portant mise en place du « free roaming » dans les pays de la zone. Une décision qui participe à la densification de l’intégration des peuples dans la Communauté.
Séif MOSTLEY

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision