Football : Création de la ligue nationale de football féminin

Football : Création de la ligue nationale de football féminin
Conformément aux orientations de l’Exécutif sur les questions d’égalité des genres, le ministre des Sports, Frank NGUEMA, a annoncé le 22 septembre 2022 la création d’une Ligue nationale de football féminin (LNFF) qui aura pour rôle de favoriser la pratique du football dans le milieu féminin et surtout d’aider les footballeuses à se développer à travers le sport roi.
L’annonce faite par le ministre des Sports, Franck NGUEMA, sur la création de la ligue nationale de football féminin a revêtu une portée historique et symbolique, en ce qu’elle permet aux jeunes footballeuses du pays d’envisager de vivre leur passion dans un cadre légal et reconnu par les autorités qui en ont fait un crédo. En d’autres termes, à l’instar du football masculin, les femmes du Gabon ont désormais droit à un championnat de football qui leur est dédié. Pour matérialiser cette annonce, le ministre en charge des Sports a indiqué que la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) est chargée de la mise en place de ladite ligue, au plus tard le 31 octobre 2022.

La LNFF et ses missions

Le rôle de cette nouvelle ligue sera d’organiser le championnat national de football féminin de première et de deuxième division. Pour cette première saison sportive, le championnat va démarrer après la Coupe du monde de la FIFA Qatar 2022, de janvier à juin 2023, et « l’État apportera son soutien multiforme au championnat national de football féminin », a indiqué la tutelle.

Un championnat amateur implique que les filles ne seront pas payées. Cependant, les dépenses inhérentes aux déplacements, au logement et à l’alimentation seront prises en charge par l’État. « Il est à noter que pour la saison sportive 2023/2024, la LNFF organisera un championnat de première et deuxième division. La deuxième division dont la formule sera identique à celle de la première division sera constituée de 12 clubs dont dix issus du championnat provincial, et les deux clubs relégués de la première division », a précisé Franck NGUEMA.

Un bon indicateur pour l’égalité

La création de la LNFF rentre dans le cadre de la lutte contre la discrimination et celle pour l’égalité des genres au Gabon. Cette politique du gouvernement pour redorer la place de la femme dans le pays est plutôt bien perçue. À preuve, une enquête publiée le 3 août 2022 par Afrobarometer (réseau panafricain de recherche par sondage) révèle que 56 % des Gabonais jugent satisfaisante la performance du gouvernement dans la promotion des droits et des chances en faveur des femmes.

Selon la même étude, 84,4 % des citoyens affirment que les femmes et les hommes ont aujourd’hui les mêmes chances de posséder des terres au Gabon ou d’en hériter. Dans la même lancée, 80 % des Gabonais pensent que les hommes et les femmes au Gabon ont les mêmes chances d’avoir un emploi qui rapporte un revenu au Gabon. Aussi, 29 % de citoyens jugent encore très insuffisant le niveau de représentativité des femmes à des postes d’influence.
Mikel DOUSSENGUI

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2023 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision