Énergie solaire : L’émiratie AMEA Power prospecte le marché gabonais

Énergie solaire : L’émiratie AMEA Power prospecte le marché gabonais
Déjà présente dans plusieurs pays africains à l’instar de la Tunisie, de l’Égypte et du Togo, la société émiratie spécialisée dans le développement de projets d’énergie renouvelable et thermique a commencé à prospecter le marché gabonais où elle envisage de construire à Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, une centrale solaire de 50 mégawatts.
Se présentant comme « un développeur, propriétaire et exploitant de projets d’énergie renouvelable et thermique à croissance rapide en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie », AMEA Power s’apprête à intégrer le marché gabonais. C’est, en tout cas, la volonté exprimée par son président-directeur général au gouvernement ce mois de février 2022. À cet effet, Hussain AL NOWAIS a effectué le déplacement de Libreville où il s’est notamment entretenu avec Carmen NDAOT, la ministre de la Promotion des investissements. La société émiratie se propose de construire au Gabon une centrale solaire.

D’une puissance de 50 MW, cette centrale solaire sera développée au nord du pays, à Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, a précisé le PDG d’AMEA Power. Ce projet permettrait d’accroître l’offre au moment où le gouvernement songe de plus en plus à diversifier les partenaires dans le secteur de l’énergie, en l’ouvrant notamment à la concurrence. Mais de façon plus pratique, l’infrastructure bénéficierait amplement aux ménages du Woleu-Ntem et de l’Ogooué-Ivindo, selon les estimations des autorités gabonaises, qui ont déjà dit réfléchir à la proposition de la société émiratie.

De l’énergie propre

La construction d’une centrale solaire à Oyem comme dans d’autres localités du pays répond également à l’ambition du Gabon, un des leaders africains dans la lutte contre les changements climatiques, de baisser les émissions de CO2 et se défaire des centrales thermiques encore en activités, particulièrement à l’intérieur du pays. Aussi, AMEA Power se présente-t-elle comme un partenaire indiqué pour l’atteinte de ces objectifs.

D’autant plus que la société, déjà présente dans plusieurs pays africains, à l’instar de l’Égypte, de la Tunisie et du Togo, est partenaire de Power Africa. Une initiative lancée en 2013 par le gouvernement américain dont l’objectif est d’étendre l’accès à l’électricité à travers le continent. L’ambition est d’ajouter 30 000 mégawatts de production d’énergie plus propre à travers l’Afrique subsaharienne, et à accroître l’accès à l’électricité en ajoutant 60 millions de nouvelles connexions. Au Gabon, la probable future infrastructure sera construite à 7 kilomètres du centre-ville d’Oyem, dans le deuxième arrondissement de la commune. La centrale sera accessible via la Route nationale 2, à proximité de la ligne de transmission desservant la province du Woleu-Ntem à partir de la station électrique au quartier Methui.
DLG

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision