Droits des femmes : Sylvia Bongo Ondimba soumet un rapport pour en finir avec les inégalités.

Droits des femmes : Sylvia Bongo Ondimba soumet un rapport pour en finir avec les inégalités.
Le 30 septembre 2020, la Première Dame a remis officiellement au Président de la République, la Stratégie de promotion des droits de la femme et de réduction des inégalités femmes/ hommes. Cette stratégie est l’aboutissement du travail d’une équipe pluridisciplinaire et comporte 33 mesures, dont la projection de leur mise en oeuvre nécessite trois ans.
Sous l’égide de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, le Gabon vient de se doter d’une Stratégie de réduction des inégalités femmes/ hommes. Un outil destiné à la promotion des droits des femmes. Élaborée par un panel pluridisciplinaire composé des cabinets d’avocats Roland Berger et Northon Rose Fulbright LLP et des organisations de la société civile gabonaise ainsi que des acteurs institutionnels, la stratégie a été remise au Chef de l’État par son épouse. Il s’agit d’un document posant un diagnostic ou un état des lieux des droits et de l’égalité femmes/hommes au Gabon. De cette étude, six thématiques se dégagent : les violences faites aux femmes, l’éducation, la santé, le droit de la famille, la participation à l’économie et à l’émancipation politique.

Applicable sur une période de trois ans, la Stratégie de promotion des droits des femmes et de réduction des inégalités femmes/ hommes au Gabon devra permettre de construire un modèle social basé sur l’« égalité de tous devant la loi », comme l’a déclaré Erlyne Antonela Ndembet, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, dans son discours circonstanciel.

Pour Sylvia Bongo Ondimba, cette stratégie est la somme des petits et grands combats des femmes au Gabon. « Il revient à l’État de proposer des correctives » face aux violences basées sur le genre, a déclaré la Première Dame et d’ajouter que « les violences bouleversent des vies et détruisent des familles entières ». Ce plan d’action pour réduire les inégalités et promouvoir les droits des femmes doit faire avancer les traditions pour la protection de la femme.

« Il faut agir vite et agir vite et répondre sans délai », a déclaré Sylvia Bongo Ondimba avant de remettre le rapport à son époux. Convaincu qu’il n’y a « pas de développement sans l’apport et la pleine participation des femmes » au développement. Ali Bongo Ondimba a souligné son engagement pour la promotion de la femme, qui l’avait amené à décréter la décade 2015 – 2025, Décennie de la femme gabonaise.

Cependant, s’il est possible de relever des avancées significatives dans la promotion des femmes au Gabon, le Chef de l’État reconnait qu’il y a encore des efforts à accomplir. « Je ne saurai me satisfaire de ce constat que je considère comme une plus-value, mais qui n’est pas suffisante », a-t-il dit. Soulignant l’importance que revêt le rapport produit par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, il a dit être en phase avec les 33 mesures contenues dans ledit rapport.

Pour donner suite à la réception de ce rapport, le Chef de l’État a instruit le gouvernement d’ajuster l’ensemble des propositions qui y sont faites avec le corpus juridique actuel en République gabonaise.
Séif MOSTLEY

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision