Doing Business 2020 : Le Gabon stagne à la 169e place malgré des innovations notables

Doing Business 2020 : Le Gabon stagne à la 169e place malgré des innovations notables
De 167e mondial en 2018, le Gabon a été classé 169e dans les deux derniers rapports Doing Business de 2019 et 2020. Si le Groupe de la Banque mondiale a rétrogradé puis maintenu le pays à ce rang, l’institution bancaire ne nie pas pour autant les efforts entrepris par les autorités visant à améliorer le climat des affaires.
Dans son rapport Doing Business 2019 et celui de 2020, le Groupe de la Banque mondiale a classé le Gabon à la 169e place sur 190 pays à l’échelle mondiale. Avec un score de 45/100 à ce jour, le pays est parti de la 167e place en 2018 avant de stagner les deux années suivantes. Depuis, le gouvernement a promis de redoubler d’efforts pour être mieux noté, en vue de susciter plus d’intérêt de la part d’investisseurs internationaux.

Comme pour les éditions précédentes, le classement Doing Business 2020 s’est basé sur les réformes initiées par les États pour améliorer leur environnement des affaires. L’institution bancaire en a recensé 314 dans le monde au cours de l’année 2018. « C’est un nouveau record dans la réduction des lourdeurs administratives pour le secteur privé », avait indiqué la Banque, qui a recensé cinq réformes notables portées par les autorités gabonaises pour l’édition 2020, soit un gain de 0,5 point par rapport à 2019 (44,5/100). Parmi ces réformes, l’on cite notamment deux initiées dans le cadre du Projet de promotion de l’investissement et de la compétitivité (PPIC), financées à hauteur de 9 milliards de francs CFA par la Banque mondiale. Il s’agit des indicateurs «Création d’entreprise» (+4,4 points) et «Obtention d’un permis de construire» (+1,1). Il convient de rappeler que le PPIC a été mis en place dans le but d’améliorer le climat des affaires, de promouvoir l’entrepreneuriat, d’appuyer le développement des Petites et moyennes entreprises (PME), à travers le développement du cadre institutionnel.

Parmi les raisons ayant conduit à la rétrogradation du Gabon dans le classement apparaît l’indicateur «Règlement de l’insolvabilité » (-0,4 point) qui a une nouvelle fois chuté, quand d’autres indicateurs laissent observer un statu quo, notamment au sujet du paiement des taxes et impôts ; l’obtention de prêts ; la protection des investisseurs minoritaires ; le commerce transfrontalier et l’exécution des contrats.
ONG

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision