Climat des affaires en zone Cemac : la nécessité d’un Observatoire dédié.

Climat des affaires en zone  Cemac : la nécessité d’un  Observatoire dédié.
Pour s’assurer d’une amélioration significative du climat des affaires au sein de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale, instruit par les chefs d’État par l’entremise du président de la Commission de la Cemac, Clément BELIBANGA a lancé sa tournée d’installation des points focaux dans les six États de la communauté en vue de rendre effective la mise en place, dans quelques mois, de l’observatoire dédié à la cause.
Il l’assure, sa tournée a été voulue et rendue possible par les chefs des six États de la Cemac parmi lesquels le président gabonais Ali BONGO ONDIMBA. Leur objectif majeur est de booster les économies de la sous-région de l’Afrique centrale particulièrement impactées par la pandémie de la Covid-19 et son corolaire. Ainsi, le séjour de Clément BELIBANGA au Gabon, du 10 au 16 septembre 2021, visait à annoncer officiellement la mise en place prochaine dans le pays de l’Observatoire du climat des affaires. Pour ce faire, le commissaire en charge du Département des politiques économiques, monétaires et financières de la Cemac a échangé avec Carmen NDAOT, la ministre de la Promotion des investissements.

« Les échanges avec la ministre en charge de la Promotion des investissements ont porté sur l’importance que nos chefs d’État accordent à l’amélioration du climat des affaires qui est une nécessité pour développer le secteur privé et favoriser l’emploi », a-t-il expliqué.

Avec le membre du gouvernement gabonais, Clément BELIBANGA a en effet discuté de la prise en compte dans le budget de l’État d’une ligne de financement sécurisée pour le fonctionnement de l’observatoire sous-régional, tout comme les deux parties ont jugé de la nécessité de prévoir un programme de sensibilisation à l’adresse des acteurs en vue d’une synergie d’action avec les points focaux. L’objectif étant d’atteindre les résultats escomptés et les procédures de collecte des données relatives aux indicateurs du climat des affaires.

Avant l’adoption d’un texte communautaire fixant le fonctionnement et la composition des organes de ce futur observatoire, au Gabon, comme précédemment au Congo, le patron du Département des politiques économiques, monétaires et financières de la Cemac a procédé, le 14 septembre à Libreville, à l’installation des deux points focaux ainsi qu’à la remise de matériel informatique (un ordinateur de bureau, un ordinateur portable et une imprimante multifonction couleur) à l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI-Gabon), qui a été désignée par le gouvernement pour représenter le Gabon au sein de cet instrument.

L’Observatoire du climat des affaires est présenté comme un instrument de veille dont la mission est de faire une synthèse des informations en lien avec l’environnement des affaires dans les six pays membres de la Cemac pour le compte principal des investisseurs notamment ceux exerçant dans le secteur privé, qu’ils soient au sein ou en dehors de la zone. Ces informations devront particulièrement porter sur les principaux indicateurs permettant de garantir une amélioration du climat des affaires, à savoir : l’équité de la justice dans les règlements des contentieux au tribunal du commerce, la baisse des coûts de production pour faire face à la compétitivité, la baisse des coûts de l’électricité, l’entretien des routes pour la fluidité du transport des produits, la baisse des coûts du carburant et l’élimination de la corruption.
DLG

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision