Brasserie : Des divergences stratégiques à l’origine de la rupture du partenariat entre le Groupe Castel et The Coca-Cola Company

Brasserie : Des divergences stratégiques à l’origine de la rupture du partenariat entre le Groupe Castel et The Coca-Cola Company
La Société des brasseries du Gabon (Sobraga) a annoncé la fin du partenariat historique entre le Groupe Castel et The Coca-Cola Company (TCCC). Le contrat d’embouteillage qui lie Coca Cola à de nombreuses filiales du continent prendra fin au 30 juin 2022. « Cette décision doit notamment permettre au Groupe Castel de poursuivre en toute indépendance son modèle de développement adapté aux réalités des marchés africains qui conforte sa vision stratégique ».
Après 25 ans de partenariat, le Groupe Castel et The Coca-Cola Company vont mettre fin à leur collaboration pour la production, l’embouteillage et la commercialisation des boissons des marques Coca-Cola, Fanta, Sprite et Schweppes dès le 30 juin 2022. L’information a été faite à travers un communiqué rendu public le 18 mai 2022 par la Société des brasseries du Gabon (Sobraga), filiale du Groupe Castel. « Comme beaucoup savent, dans la vie, quand la cohabitation devient compliquée, il vaut mieux se séparer à l’amiable. Nous avions de plus en plus de divergences stratégiques et nous sommes farouchement attachés à notre indépendance. Castel a toujours fait preuve d’indépendance, c’est dans son ADN. Nous avons toujours eu nos propres marques comme D’jino, Top ou World Cola et nous souhaitons que cela continue », a justifié Fabrice BONATTI, directeur général de la Sobraga dans une interview accordée au quotidien l’Union le 20 mai 2022.

Selon le directeur général de la Sobraga, la divergence de vues avec The Coca-Cola Company n’entraînera aucune répercussion sur les relations avec les autres partenaires. « Nous aurons toujours à cœur de développer au mieux les marques internationales qui nous ont été confiées par des partenaires tels que Guinness, Orangina ou Sumol ». La Sobraga confirme son ambition qui est de demeurer l’entreprise préférée des Gabonais, et un acteur régional de référence en matière de management de la qualité, de capacité d’innovation et d’engagement citoyen.

Une gamme de produits variés

La priorité de l’entreprise est de continuer d’innover et de développer ses propres marques africaines en toutes indépendances, en proposant de la diversité et de la qualité au meilleur prix. « Notre boussole permanente est la satisfaction de nos clients ». La Sobraga soutient qu’elle va continuer à proposer aux Gabonais une gamme de produits variés. Selon l’entreprise, grâce à la mise en place depuis plusieurs années d’un système de management de qualité arrimé aux plus hauts standards internationaux, la Sobraga va continuer d’innover en développant ses gammes de produits, mais aussi en veillant à proposer des boissons moins sucrées, en promouvant les emballages en verre consigné plus respectueux de l’environnement. « Il ne faut pas sous-estimer notre capacité à proposer des alternatives. Savez-vous ainsi que depuis très longtemps, D’jino est très largement la marque numéro 1 au Gabon ? Les marques Top et World Cola connaissent également un gros succès depuis leurs lancements. Le consommateur est roi, il saura faire son choix », a expliqué Fabrice BONATTI.

D’après le patron de la Sobraga, le géant africain Castel n’a pas besoin du géant américain Coca Cola pour vivre et bien vivre. Les perspectives de développement à partir des marques locales, le savoir-faire accumulé depuis soixante ans, la maîtrise des réseaux de distribution font effectivement que l’entreprise aborde l’avenir en toute sérénité, sur les boissons gazeuses comme sur les autres segments de marché.

La Sobraga affiche de bonnes performances en fin 2021

Selon la note de conjoncture sectorielle de la direction générale de l’Économie et de la politique fiscale, en 2021 au Gabon, la branche des boissons gazeuses et alcoolisées a enregistré une consolidation de ses performances, malgré la légère baisse observée au quatrième trimestre. La production totale des boissons gazeuses et alcoolisées a augmenté de 10,6 % pour se situer à 3 millions d’hectolitres, portée par les bières (+11 %), les boissons gazeuses (+6,7 %) et les boissons diverses (+81 %). On a noté tout de même un ralentissement de 7 % au quatrième trimestre 2021 comparativement au trimestre précédent.
Brice GOTOA

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision