Afrique centrale : le passeport Cemac (enfin) homologué au Gabon

Afrique centrale : le passeport Cemac (enfin) homologué au Gabon
Après plusieurs années d’attentes, les autorités gabonaises viennent enfin d’homologuer le passeport de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Jugé plus sécurisé par rapport au passeport biométrique gabonais, ce nouveau document permet au porteur de circuler librement dans les six pays membres de la CEMAC. Mais la procédure de délivrance de ce nouveau passeport reste soumise aux règlements de la République gabonaise.
Le président de la Commission de la Cemac, le Pr Daniel ONA ONDO et le ministre gabonais de la Défense nationale, Félicité NGOUBILI ont procédé le 15 mai 2022 à Libreville, à la signature du rapport d’homologation du passeport biométrique de la Cemac. Ce document devrait permettre à leur détenteur de pouvoir circuler librement dans la sous-région : Cameroun, Congo, Centrafrique, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad. Il aura fallu plus de 10 ans au Gabon pour en arriver là.

« On n’a pas trainé le pas, c’est un long processus. Lorsque l’on doit s’arrimer à des normes, il y a des critères de convergence qu’il faut pouvoir respecter. C’est pour cela que l’on a pu observer tous ces longs délais », a déclaré Bernard GNAMANKALA, directeur général de la documentation et de l’immigration (DGDI) du Gabon.

Selon le patron de la DGDI, le nouveau document devrait pouvoir être délivré aux premiers demandeurs dans les prochains jours, y compris pour ceux dont les demandes sont en cours de traitement depuis plusieurs jours. « Ce document de voyage est l’illustration de l’engagement du président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, aux côtés de ses paires de la sous-région pour une véritable intégration sous-régionale et une meilleure circulation des personnes et des biens », a fait savoir Félicité NGOUBILI.

Un document plus sécurisé au service de l’intégration sous-régionale

Le passeport de la Cemac est jugé plus sécurisé que les passeports biométriques nationaux. « Ce passeport va embarquer une nouvelle puce plus sécurisée, qui comporte une page de données en polycarbonate, une des dernières technologies en la matière », indiqué Eddy NGOBA, directeur des systèmes d’information de la DGDI. Selon lui, une des particularités de ce passeport est de faire apparaître « un portrait hologramme sur le portrait de l’usager », ce qui permet ainsi une grande sécurisation du document.

Ce nouveau document, qui est censé renforcer la libre circulation au sein de la sous-région, reste soumis aux règlements des autorités gabonaises. « La procédure de délivrance est toujours soumise aux règlements de la République gabonaise », a martelé le directeur général de la DGDI tout en précisant que les coûts seront les mêmes. Ce passeport a une validité de 5 ans.

Depuis plus de deux ans, les passagers Cemac ont déjà un hall à l’aéroport international Léon MBA de Libreville. Toutefois, en plus de ce nouveau document, les ressortissants de la Cemac devront demander un visa et une carte de séjour pour résider dans un pays membre au-delà de 90 jours.

Le dernier pays de la Cemac à s’arrimer

Le président de la Commission de la Cemac, Pr Daniel ONA ONDO n’a pas caché son soulagement après la signature officielle des documents d’homologation à Libreville. « Je dois vous avouer que grande était ma gêne, de m’entendre dire, à chaque réunion de la Cemac, que mon pays, le Gabon, était le seul pays à ne pas disposer du passeport biométrique Cemac », a affirmé le Pr Daniel ONA ONDO.

Pour le ministère de l’Intérieur, le Gabon était jusque-là le dernier des 6 pays de la Cemac à n’avoir pas mis sur pied cet instrument d’intégration sous-régionale. Mais c’est désormais une histoire ancienne. « Ce passeport qui intègre les technologies les plus récentes en la matière est très sécurisé et sera délivré aux premiers demandeurs dans les prochains jours. Le Gabon a même innové en prenant en compte les réfugiés dont le passeport sera bleu » renseigne le ministère de l’Intérieur.

Toutefois, précise le ministère, les passeports ordinaires actuellement en circulation restent valables jusqu’à leur expiration. Ce ne sera donc qu’au moment de leur renouvellement qu’ils seront marqués Cemac. Grâce à ce passeport homologué, ses détenteurs disposent désormais d’un document qui leur permet une libre circulation dans la zone Cemac sans avoir besoin de visa. Ceci conformément à l’Acte additionnel de la Communauté du 25 juin 2013 portant suppression du visa pour tout ressortissant de la Cemac circulant dans l’espace communautaire.
Brice GOTOA

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision