3,8 milliards d’Euro pour la Table ronde de la CEMAC à Paris.

3,8 milliards d’Euro pour la Table ronde de la CEMAC à Paris.
La Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) a levé 3,8 milliards d’euro lors de la rencontre hybride (présentielle et virtuelle) auprès des partenaires bilatéraux, traditionnels et émergents du public et du privé. Cette enveloppe doit permettre le financement de onze projets intégrateurs devant intensifier le développement de cette sous – région du continent.
Conduite par le Pr. Daniel Ona Ondo, la délégation de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale a organisé à Paris du 16 au 17 novembre 2020 une table – ronde des investisseurs et partenaires au développement. C’est sur une note de satisfaction qu’elle est partie de la capitale française suite au carton plein de son opération. De ses prévisions, le meeting de Paris visait la mobilisation de 3,4 milliards d’euro, soit 2 230 milliards de FCFA, la CEMAC a finalement réussi à lever 3,8 milliards d’euro, soit 2 492,6 milliards de FCFA.

Comptant pour des projets d’intégration sous - régionale à réaliser durant le quinquennat 2021 – 2025, cette levée de fonds est salvatrice. La Communauté est face à une ambition de soutien au développement des Etats. A ce titre, disposant à travers ses institutions de ressources financières à hauteur de 596,74 millions d’euro, environ 392 milliards de FCFA, soit 14,65% du budget prévisionnel, renvoyant à leur quotte part, il était nécessaire pour la CEMAC de se servir de ce levier pour atteindre ses objectifs de financement de ses programmes.

Les onze projets intégrateurs prioritaires tiennent leur choix de leur haut niveau de maturité et de leur élaboration. Ils épousent aussi bien les agendas communautaire de 2030 -2053 de l’Union Africaine mais aussi les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Car, ils touchent le maintien de la paix, de la stabilité, le développement des infrastructures, à la promotion du vivre ensemble, des notions importantes pour l’intégration économique, commerciale et relationnelle de la zone. Le sérieux des projets a convaincu des investisseurs privés à souscrire à travers les Partenariat public – privé.

De ces projets, il s’agit de : la construction d’un pont sur le fleuve Ntem et facilitation du transport, et de la sécurité routière sur la route transnationale Kribi-Campo-Bata reliant le Cameroun et la Guinée Équatoriale ; la construction de la voie express Lolabe- Campo (40 km) entre le Cameroun et la Guinée Equatoriale ; la construction de la route Ndende-Doussala (144 km) entre le Gabon et le Congo ; la construction de la route Kogo-Akurenam (Sud- Est Guinée Equatoriale – Gabon) ; le corridor Brazzaville-Ouesso- Bangui-Ndjamena (Congo/ RCA/ Tchad) ; l’aménagement hydroélectrique de Chollet et des lignes électriques (Cameroun/ Congo/ Gabon/ RCA) ; l’interconnexion des réseaux électriques (Cameroun – Tchad) ; l’interconnexion du Cameroun avec les pays de la CEMAC par la fibre optique ; la construction du port sec de Beloko (Corridor Douala – Bangui) ; la construction du port sec de Dolisie (Corridor Gabon – Congo) et la construction de l’Université inter-Etats (Cameroun – Congo).
Gloire Z.N.

Autres articles

Image

A propos de nous...

Le succès en communication réside dans la synergie entre différents moyens de passer le message et de faire connaître le produit. Individuellement, ces moyens ont tous une bonne efficacité, mais mis ensemble ils décuplent les résultats.

Contactez-Nous : infoenomag@gmail.com / +241.77.65.75.75

SUIVEZ NOUS

© 2022 Enoromi Magazine. Tous droits réservés
*********
Magazine publié par Services Prestiges International
*********
OBS Vision